Elle est pas belle la vie ...

Bordeaux ... randonnée citadine

Dimanche 15 décembre 2019

 

Marcher à Bordeaux est toujours un réel plaisir qui nous permet de découvrir notre ville en perpétuelle mutation. Avec Monique et Gérard nous avons préparé un circuit extrait du TopoGuides "Bordeaux ... à pied" au départ du "Lion bleu" de la place Stalingrad. Le circuit proposé (assemblage de différents itinéraires) représente une boucle d'environ 9km500. Et puis ça nous changera de la boue des chemins qui devient vraiment indigeste!!! Le seul point noir reste la Garonne ... en vigilance crue inondation mais ce côté-ci de la rive droite est assez bien protégé. C'est avec beaucoup de plaisir que nous avons vu notre groupe de marcheurs augmenter de minute en minute pour atteindre 38 ... sûrement motivés par la curiosité et la douceur de cette journée.

De la place Stalingrad à la gare St-Jean :

Départ du pont de pierre, traversée du Parc aux Angéliques en longeant la Garonne jusqu'au pont St-Jean. Le fleuve franchi, nous gagnons le nouveau quartier St-Jean Belcier quai de Paludate (depuis des décennies, le quai de Paludate est l’un des haut-lieux des nuits bordelaises). On y découvre la MÉCA (Maison de l'économie créative et de de la culture en Aquitaine), la nouvelle Halle Boca (ancienne halle aux bestiaux) et 3 nouveaux bâtiments (abritant commerces, bureaux et hôtels). Puis nous irons par les petites rues à la découverte d'un ancien moulin, d'anciens chais, traverserons la place Ferdinand Buisson puis la gare St-Jean d'un calme inhabituel pour cause de grèves.

De la gare St-Jean à l'ancien hôpital des Enfants.

Nous empruntons ensuites de nombreuses rues tranquilles bordées d'échoppes aux décors variés reflétant le goût de l'époque de leur construction : style XVIIIe bordelais, "néo" du XIXe, détails Art Nouveau et motifs Art déco. Nous ne pourrons pas traverser le square de l'ancien hôpital, les parcs et jardins étant fermés pour cause d'intempéries.

De l'hôpital des Enfants à la Place de la Victoire.

Nous remontons le cours de l'Argonne pour gagner le quartier Saint-Nicolas et sa fresque "Métro Paradise" de 700m². Trônant au centre de la place de la Victoire on ne peut rater l'obélisque en marbre rose et les 2 tortues de bronze, monument à la gloire du vin de Bordeaux.

De la Place de la Victoire en passant par les Capucins et Saint-Michel.

Quartier ancien de Bordeaux très populaire et animé avec son marché et sa brocante. Nous regagnons ensuite notre point de départ après avoir traversé le pont de pierre. Pour un bon nombre d'entre nous, la journée s'achèvera autour d'une grande tablée devant un bon repas.

 

toutes les photos et explications sont regroupées dans l'album

 

ci dessous les photos prises lors de la reconnaissance avec la visite de l'ancienne FAC de Médecine (cour, bibliothèque et amphi)

Un grand merci à tous les participants ... guides et marcheurs

Bonnes fêtes et à très bientôt sur les chemins



Publié à 01:15, le 20 décembre 2019, dans Rando du dimanche, Bordeaux
Mots clefs :


Balade à Targon

Jeudi 12 décembre 2019

 

Que sommes nous venus faire dans cette galère !!! Il a plu toute la journée, nous avons pataugé dans la gadoue des chemins et les chaussures tout juste remises de la marche de mardi auront encore besoin d'un bon nettoyage. Rien à voir avoir ce circuit de 6km déjà effectué en juin 2013 sous le soleil. Mais rien n'arrêtant les marcheurs, c'est un groupe de 18 irréductibles qui a pris la route pour Targon et le parking de la salle des fêtes.

Lire la suite...

C'est par la route de la gendarmerie que nous quittons le village ...

... pour gagner Petit-Babeau et son four restauré.

C'est dans le chemin que les ennuis commencent ... nous progressons avec prudence le long de l'Euille ne sachant pas trop où poser les pieds ...

... Philippe parti en éclaireur confirme bien que nous devons prendre le chemin de droite ... pas en meilleur état mais sans obstacle !

Nous débouchons dans les vignes, retrouvons le chemin passant près du moulin ...

... et c'est sous l'averse que nous faisons une pause rapide.

Inutile de s'éterniser ...

... même si le point de vue en vaut la peine.

Nous contournons la propriété du château Vermont ...

... franchissons le ruisseau sur la passerelle ...

... et c'est par la route et sous la pluie que nous regagnons notre point de départ.

Un grand merci à Monique et Philippe pour avoir préparé le circuit et aux courageux marcheurs qui ont arpenté les chemins avec bonne humeur malgré ce temps maussade.

 

retrouvez d'autres photos dans l'album



Publié à 17:40, le 16 décembre 2019, dans Balade du jeudi, Targon
Mots clefs :


Moulon ... "le parcours du combattant"!

Mardi 10 décembre 2019

 

Nous profitons de l'unique journée ensoleillée de la semaine pour rejoindre Moulon. Et c'est ainsi que nous serons 26 à avoir eu la même idée! Cette commune de l'Entre-Deux-Mers est située rive gauche de la Dordogne, mais le circuit proposé aujourd'hui nous conduira plutôt à travers vignes où nous profiterons de beaux points de vue. Comme vous le verrez, tout au long de ce cheminement nous n'avons fait que monter et descendre dans l'eau et la boue, nous avons traversé des prés où seuls les animaux sauvages retrouvent leur chemin, nous avons sauté un nombre incalculable de fossés et grimpé des talus ... le tout dans la bonne humeur, sans chute et sans se perdre !!!

Mais revenons à notre point de départ, la place aux platanes où nous nous regroupons ... ce matin nos 2 compères ont troqué le bonnet pour le béret !

Lire la suite...

Après quelques info, nous quittons le village par la route ...

... en direction de la tour de l'Ansouhaite, maison forte du XIVe, que nous contournons.

Revenus sur une route, les pieds un peu au sec ...

.... nous bifurquons dans une friche semée d'embûches. Il a fallu lever les pieds pour ne pas s'entraver dans les ronces, éviter les trous et autres arbustes piquants ...

... pour ensuite gravir un talus où 2 galants messieurs ont aidé les dames!

Après tous ces efforts, nous avons bien mérité la pause au bout du chemin ... avec les chocolats de Marcel (il a déjà prévenu qu'il y en aurait au moins jusqu'à Pâques !!!)

Il sera temps de se remettre en route en passant devant Guinot puis Franquinotte ...

... en traversant Le Moine ...

... en direction du château Gourgues ...

... et rejoindre les vignes du vallon de la Font de l'Ourme.

Un champ de maïs et un fossé nous attendaient plus loin ...

... on recommencera un peu plus loin ...

... pour descendre ensuite dans le vallon.

Nous remontons pour atteindre un bois et devinez quoi ... gravir un nouveau talus !!!

Nous traversons une prairie conduisant au château Montlau ...

... descendons avec prudence la grande allée caillouteuse et glissante ...

... puis quittons les vignes du château et sa colonie de hérons garde-bœufs ...

... pour rejoindre Moulon après 11km et un dénivelé certain, l'état des terres rendant la marche plus pénible.

Inutile de préciser que les pantalons ont fini dans la machine à laver et que les chaussures ont dû être nettoyées et mises à sécher pour être opérationnelles le jeudi !

 

d'autres photos à découvrir dans l'album

Merci à nos guides Marie-Claude, Guy et Marc pour ce circuit agréable pour ses points de vue.



Publié à 23:45, le 14 décembre 2019, dans Rando du mardi, Moulon
Mots clefs :


Téléthon 2019

Samedi 7 décembre 2019

 

Cette année ce n'est plus Handivillage mais le parking du marché de Camblanes qui accueille les marcheurs du Téléthon. Tout avait bien commencé, dans la grisaille ... jusqu'à l'arrivée de la pluie au moment du départ des 31 participants. Aucun abri n'ayant été prévu pour nos deux "encaisseurs", table, argent collecté et dossards ont été rapatriés dans la salle polyvalente !

Lire la suite...

Marie-Claire quant à elle, a retrouvé son caddy qu'elle pousse toujours avec le sourire.

C'est parti pour 5km sur les routes et chemins de Camblanes ... un circuit vallonné où nous n'avons fait que monter et descendre !

Petit arrêt sur la place de l'église qui offre un point de vue sur Quinsac ... dans la brume.

Il nous reste encore à descendre la "côte des Sœurs" ...

... et à terminer cette petite boucle par la traversée du terrain de pétanque ...

... et rejoindre la salle polyvalente.

Un grand merci à Michel pour cet agréable circuit qui nous a permis de parcourir d'autres chemins cachés de Camblanes.

 

d'autres photos sont à découvrir dans l'album



Publié à 21:10, le 7 décembre 2019, dans Telethon, Camblanes-et-Meynac
Mots clefs :


Balade à Cabara

Jeudi 28 novembre 2019

 

En cette période de crues, l'influence des grandes marées, les fortes pluies et les sols détrempés nous font craindre une participation peu nombreuse à cette balade. La vision des champs inondés à l'approche de Cabara n'est pas faite pour nous rassurer. Finalement, nous nous retrouvons 16 marcheurs au pied de l'église ... même le soleil est là. La boucle locale de Cabara appelée "Boucle des Gabariers" permet d’admirer de beaux points de vue notamment sur les méandres de la Dordogne. Le port de Cabara avec ses vieux entrepôts rappelle que le village était tourné vers le commerce fluvial au XIXème siècle.

Nous quittons l'église Notre-Dame qui fut construite en 1880 à la place de l’église romane. Cette reconstruction se fait sous l’impulsion du cardinal Donnet, à qui l’on doit beaucoup de clochers néo-gothiques.

Lire la suite...

Route et chemin humide nous amènent sur le plateau ...

... à signaler au passage, le jardin des étamines qui se visite aux beaux jours dans le village "Limouzin" ...

... avant le cimetière près duquel nous faisons la pause.

Nous redescendons vers le village avec un très beau point de vue sur les méandres de la Dordogne ...

... prenons la direction du port puis regagnons notre point de départ.

Un grand merci à Eliane et Monique sans oublier Philippe pour le texte et les photos

 

retrouvez toutes les photos dans l'album



Publié à 01:30, le 6 décembre 2019, dans Balade du jeudi, Cabara
Mots clefs :


Omet ... comme des montagnes russes

Mardi 19 novembre 2019

 

Enfin une belle journée où nous profiterons du soleil et du ciel bleu ! C'est la petite commune d'Omet qui nous accueille aujourd'hui : 304 habitants, entourée de vignobles et de châteaux viticoles. Le thermomètre affiche un petit -2° au lever du jour mais le parking regroupant la mairie, l'église et le monument aux morts a été pris d'assaut par 23 marcheurs et ... un chien habitué à suivre les randonneurs.

Lire la suite...

Quelques info plus tard ...

... nous démarrons sans trop tarder, par la route ensoleillée offrant une belle vue sur le vallon

Après avoir traversé Donzac, nous virons à droite, descendons vers le bois ...

... filons sur un chemin humide à travers vignes et prairies gelées ...

... jusqu'à l'heure de la pause (toujours en compagnie du chien!).

C'est ensuite par le chemin humide à travers bois que nous rejoindrons la route empruntée un peu plus tôt ...

... pour effectuer la deuxième boucle qui va nous conduire au château de Benauge. Le Château occupe une position stratégique. Au sommet d’une colline de 122m d’altitude, un des points culminants de la Gironde, il surveille les voies de communication N/S et E/O. De l’époque gallo-romaine rien de certain ne nous est parvenu, mais sa position dominante et la résurgence d’un cours d’eau souterrain laissent à penser que cet emplacement a été utilisé dès la protohistoire. Au cours des siècles, il a servi de refuge aux populations locales, ce qui explique l’importance de la double enceinte fortifiée. Il s’agit là d’un rare exemple de forteresse du XIIIe siècle ayant conservé son système défensif pratiquement intact.  Source Site du château de Benauge. Un clic sur le lien suivant Video-Château de Benauge pour voir le petit film tourné avec un drone.

Après avoir dépassé Domingue puis L'Hermitagenous arrivons au pied dudit château ...

... et contournons les remparts.

Nous gagnons ensuite les cabanes des Benauges, un chemin à travers bois puis la route offrant un point de vue sur le monastère du Broussey ...

... route qui nous ramène à notre point de départ après 11km500 dans un magnifique paysage vallonné.

 

d'autres photos à consulter dans l'album

Un grand merci à notre équipe du mardi



Publié à 19:05, le 2 décembre 2019, dans Rando du mardi, Omet 33
Mots clefs :


Saint-Germain-de-Grave ... de coteaux en coteaux

Dimanche 10 novembre 2019

 

Nous n'étions que 13 pour cette virée à Saint-Germain-de-Grave. La météo a encore frappé, nous annonçant la fin des temps pour tout de suite. Comme d'habitude, il en a été tout autrement. Après un voyage sous les eaux, les cieux se sont dégagés pour notre départ, nous laissant en paix toute la matinée. 11km500 de longueur pour un dénivelé de 340m (une petite sortie montagne). Le soleil a fait quelques apparitions ... nous n'en demandions pas tant !

C'est donc sous un ciel encore encombré, que nous prenons le départ de l'église de Saint-Germain-de-Grave ...

Lire la suite...

... déjà le nez en l'air à regarder les grues en pleine migration. Nous les aurons avec nous toute la matinée, les vols se succédant régulièrement. Première difficulté le passage du Galouchey dans les bois de Labarie ... passage rendu glissant par les pluies.

Traversée des vignes aux couleurs automnales et deuxième passage compliqué sur le ruisseau de la Gravette avant d'arriver à l'église de Semens qui ressemble à Notre-Dame de Paris (le toit en plus)

Troisième difficulté qui donna lieu à une chute sans gravité, la descente vers le ruisseau de Mautret et son lavoir (noyé sous les eaux).

C'en est fini des choses désagréables, le reste du parcours, très vallonné ne présente aucune difficulté. Nous remontons vers le château Lafaurie pour cheminer vers les Guyonnets en passant par les hauteurs. En chemin ... sculpture, champignons ...

... et au loin ... l'allée de Malagar et le château de Malromé.

En contrebas de la route, le lavoir des Guyonnets et la passerelle sur ... le Galouchey.

Retour vers Saint-Germain-de-Grave en évitant la passante route et en privilégiant un plan d'eau, un passage en dessous du cimetière ...

... et c'est ainsi que de vignes en vignes, de petits chemins en petites routes, nous arrivons sur le parking de l'église, terminus de la randonnée.

Nous nous sommes quittés ravis de cette belle matinée sous un ciel inattendu ... nous pourrons donc faire canapé tout l'après-midi sans remords ni scrupules !

 

d'autres photos à consulter dans l'album

 

et plus encore avec l'album de Nicole

Merci à Gérard pour le texte et les photos sans oublier sa coéquipière Laurence pour la préparation du circuit et Nicole pour les photos



Publié à 23:10, le 15 novembre 2019, dans Rando du dimanche, Saint-Germain-de-Grave
Mots clefs :


Bourg ... entre Dordogne et coteaux

Mardi 29 octobre 2019

 

Déplacement à Bourg pour cette dernière journée du trimestre. La bonne heure de route, le brouillard, les 19km et les 350m de dénivelé n'ont pas découragé les 22 marcheurs qui se sont retrouvés sur le parking du port ... pas trop près de la Dordogne (grandes marées).

Lire la suite...

Quelques info plus tard sur la ville de Bourg (autrefois Bourg-sur-Gironde) qui se trouve sur la Dordogne et séparée de la Garonne par le Bec d'Ambès ... nous quittons le port pour suivre la route passant devant un lavoir et qui grimpe au château Gros Moulin.

Après avoir traversé une passante départementale, nous attaquons un long cheminement dans les vignes qui ont pris leurs belles couleurs d'automne ...

... la visibilité sera réduite ... dommage pour les points de vue. A proximité le château du Bousquet et son pigeonnier ... Perché sur un promontoire dominant le vignoble, le château du Bousquet arbore fièrement sa superbe demeure de pierre flanquée d’un magnifique colombier. Cette remarquable propriété qui fut acquise en 1960 par la famille Castel, affiche avec orgueil un passé déjà glorieux. En effet, dès le XVIIe siècle, les vins que l’on y produisait s’étaient distingués en se classant parmi les trois premiers crus du vignobles de «Bourges» ...

... une petite route, des prés et des vignes ...

... une montée et nous voici arrivés au moulin de Lansac(lire) ...

... pour la pause. Petite déception ... le musée est fermé alors que nous avions prévenu de notre passage.

Une côte plus tard (et pas que pour les voitures le frein !!!) ...

... nous traversons le bourg de Lansac où la boîte à livres a eu beaucoup de succès.

Passage par l'église (fermée) ...

... des vignes encore et toujours ...

... jusqu'au château de Viens.

Petit arrêt pour attendre les retardataires ...

... et nous atteignons Mombrier. Le lavoir et sa source ...

... l'église (fermée elle aussi) ...

... et c'est par la route que nous arrivons à Samonac pour la pause repas. Nous y retrouvons Chantal et François ainsi que Mary et sa famille.

Ici aussi l'église est fermée ...

... et c'est après une bonne heure de repos que nous reprenons la route.

Nous attaquons par une côte dans un chemin raviné par les pluies récentes ...

... récupérons, arrivés sur du plat ...

... traversons plus loin la propriété du château Rousset jadis château fortifié, propriété de différentes familles dont les de Mosnier, magistrats bordelais, propriétaires pendant les XVIIe et XVIIIe siècles, puis passa dans la famille des de Maniban jusqu’à la révolution. Les constructions actuelles ont conservé peu de traces de l’ancien château et en 1850, il devint la propriété de Monsieur Sonder, classé comme l’un des meilleurs crus du Bourgeais et le premier cru bourgeois de Samonac, produisant alors plus de 150 tonneaux ....

... puis le hameau de Tourteau ...

... et enfin Beaulieu. Château Beaulieu est un domaine viticole, situé au milieu d’un vallon couvert de vignes et de bois sur la commune de Samonac. Au centre de la propriété, se trouve une magnifique chartreuse bordelaise qui fût bâtie au XVIII siècle par une famille de notaire. A la fin du XIXème siècle, le château Beaulieu devient la propriété d’Emile Maufras. Il écrivit en 1904 une histoire de Bourg sur Gironde où il découvrit dans le vignoble une hâche en pierre polie et de la poudre de flèches datant du Néolithique. C’est en 2009 que Jodocus et Annick Boomsma restructurent le vignoble, restaurent et modernisent les chais pour en faire le domaine actuel. Les vignes sont plantées sur des coteaux et sont orientées plein sud bénéficiant ainsi d’un micro-climat, du fait de sa situation au creux du vallon elles sont ainsi protégées des vents et des intempéries.

C'est ensuite par une petite route calme offrant de très beaux points de vue ...

... que nous arrivons au château de La Grave ... "Une histoire de famille DEPUIS PLUS D’UN SIÈCLE. Depuis son acquisition en 1910, 4 générations de vignerons se sont succédées au sein de la famille BASSEREAU. Propriété de 50 ha dont 45 ha de vignes, le château a été construit au XVI° siècle dans le style médiéval et entièrement restauré au début XIX°s"...

... où nous posons pour la photo.

Nous descendons par l'allée goudronnée pour mieux remonter et profiter de la vue colorée sur le château ...

... arrêt au point de vue où un peu de lecture au sol attend le visiteur curieux ...

... et nous filons à La Libarde où nous sommes attendus pour une visite de la crypte. Cette crypte, située sur les hauteurs de Bourg, au lieu dit Libarde, qui fut une commune jusqu’à la Révolution, est un des rares vestiges de l’église Saint-Saturnin-de-la-Libarde. Bâti principalement au XIe siècle, il ne subsiste aujourd’hui de l’édifice que la partie inférieure des murs et les bases des piliers. Et bien sûr, la crypte demeurée entière sous l’ancien chevet. Elle fut classée monument historique dès 1846. Si, aujourd’hui, on accède à celle-ci par une ouverture en son centre, il n’en a pas été toujours le cas. Autrefois, deux entrées existaient au niveau des bas-côtés. La crypte se présente avec une nef centrale, deux collatéraux et une abside en cul-de-four. Un arc en plein cintre sépare la nef de l’abside. Trois piliers de chaque côté, dont un quadrilobé, rythment la nef. Ils sont surmontés de chapiteaux présentant plusieurs thèmes. Dès 1847, des travaux de restauration de la crypte ont été réalisés afin d’en assurer la conservation et l’assainissement du lieu. Par la suite, un entretien régulier a permis progressivement de ralentir la dégradation du monument. Mais petit à petit, l’humidité a fait apparaître des moisissures. L’ancien cimetière, qui s’étendait au sud et à l’ouest de la crypte, a conservé son enceinte et a été classé en 1965, ainsi que les vestiges de l’église. Des travaux de restauration ont été effectués depuis.

La visite terminée nous regagnons Bourg ...

... et le musée pour une visite insolite en compagnie d'un guide passionné et passionnant où tout commencera avec l'histoire mouvementée de la Citadelle de Bourg. Puis nous descendrons au pied de la citadelle pour accéder à la plus grande des cuves à pétrole intacte (70m de long), reviendrons au Musée pour un descriptif détaillé du fonctionnement, de l'utilisation des cabriolets, coupés ... et pour terminer emprunterons le souterrain cavalier qui conduit à une des cuves détruite.

  • Les cuves à pétrole, uniques en Aquitaine, ont été aménagées dans d’anciennes carrières de pierre dans les années 1940 sur des projets français récupérés par les Allemands installés sur place. Au total, 7 cuves sont réalisées. La contenance est de 14 000 m3. En août 1944, l’intérieur des cuves sera aussi dynamité afin de détruire les stocks de carburant.
  • En 1972, à Saint-Seurin-de-Bourg, M.Abel Rabotin restaure et entretient son importante collection de voitures hippomobiles, de selles ainsi que de harnais.
 L’extraordinaire variété des créations (break, cabriolets, coupés, omnibus) n’a d’égale que la grande diversité des accessoires qui rassemblent des harnais, des selles, des brides, des mors et de nombreux autres objets. A son décès, la commune de Bourg, avec l’aide du Fonds Régional d’Acquisition pour les Musées, achète ce patrimoine local aux enfants de M.Rabotin.
  • Le souterrain cavalier fut réalisé à la demande du Duc d’Epernon au XVIème siècle. Il permettait de relier le port de Bourg à la Citadelle tout en étant protégé dans le cas d’un assaut et de faire transiter des marchandises dans et hors de la Citadelle à l’abri des regards indiscrets. Ce sont les chevaux qui remontaient les livraisons à travers ce souterrain et qui lui valent le nom de “souterrain cavalier”.

toutes les photos et info sont à voir dans l'album

La visite terminée, nous effectuerons un petit tour rapide de la ville : point de vue sur la Dordogne depuis la terrasse, descente au lavoir ...

... un coup d'œil sur la maison mauresque : elle fait partie des curiosités de la ville de Bourg. Pittoresque, de par son architecture, elle date du XIXe siècle du côté Dordogne et du XVIIIe siècle du côté rue. Il est très étonnant de trouver un tel édifice au style oriental au milieu de la petite ville girondine. Ce serait l'œuvre d'un homme vivant dans les colonies, qui, de retour à Bourg, aurait décidé de modifier la façade de sa maison pour perpétuer son rêve d'exotisme.

Retour aux voitures en même temps que la marée montante et le soleil couchant !

Un grand merci à Gérard et Dominique pour ce beau circuit vallonné et les deux intéressantes visites proposées

 

retrouvez encore plus de photos dans l'album

 

par une belle journée ensoleillée et pour vous faire profiter de tous les points de vue que vous avez ratés ... un clic sur l'album 



Publié à 18:45, le 5 novembre 2019, dans Journee entiere, Bourg Gironde
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 8 } { Page suivante }


Qui suis-je ?


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums


«  Janvier 2020  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 

Rubriques


Accueil
AG
Balade du jeudi
Choraleurs
Cotentin
Court sejour
Divers
Journee entiere
Long sejour
Rando du dimanche
Rando du mardi
Rando galette
Rando repas
Rando urbaine
Rando weekend
Randonnee nocturne
Sortie montagne
Sortie raquettes
Telethon

Derniers articles


Bienvenue sur notre blog de randonnée
Balade à Camblanes ... avec la galette
La Sauve ... avec la galette pour bien commencer l'année
Bordeaux ... randonnée citadine
Balade à Targon
Moulon ... "le parcours du combattant"!
Téléthon 2019
Balade à Cabara
Omet ... comme des montagnes russes
Saint-Germain-de-Grave ... de coteaux en coteaux
Bourg ... entre Dordogne et coteaux
Balade à Croignon
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Cubjac
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Antonne-et-Trigonant

Sites favoris


Blog Anne-Marie
Blog de Le Pout
Blog de Catherine
Boîtes à lettres1
Boîtes à lettres2

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Visiteurs