Elle est pas belle la vie ...

Bourg ... entre Dordogne et coteaux

Mardi 29 octobre 2019

 

Déplacement à Bourg pour cette dernière journée du trimestre. La bonne heure de route, le brouillard, les 19km et les 350m de dénivelé n'ont pas découragé les 22 marcheurs qui se sont retrouvés sur le parking du port ... pas trop près de la Dordogne (grandes marées).

Lire la suite...

Quelques info plus tard sur la ville de Bourg (autrefois Bourg-sur-Gironde) qui se trouve sur la Dordogne et séparée de la Garonne par le Bec d'Ambès ... nous quittons le port pour suivre la route passant devant un lavoir et qui grimpe au château Gros Moulin.

Après avoir traversé une passante départementale, nous attaquons un long cheminement dans les vignes qui ont pris leurs belles couleurs d'automne ...

... la visibilité sera réduite ... dommage pour les points de vue. A proximité le château du Bousquet et son pigeonnier ... Perché sur un promontoire dominant le vignoble, le château du Bousquet arbore fièrement sa superbe demeure de pierre flanquée d’un magnifique colombier. Cette remarquable propriété qui fut acquise en 1960 par la famille Castel, affiche avec orgueil un passé déjà glorieux. En effet, dès le XVIIe siècle, les vins que l’on y produisait s’étaient distingués en se classant parmi les trois premiers crus du vignobles de «Bourges» ...

... une petite route, des prés et des vignes ...

... une montée et nous voici arrivés au moulin de Lansac(lire) ...

... pour la pause. Petite déception ... le musée est fermé alors que nous avions prévenu de notre passage.

Une côte plus tard (et pas que pour les voitures le frein !!!) ...

... nous traversons le bourg de Lansac où la boîte à livres a eu beaucoup de succès.

Passage par l'église (fermée) ...

... des vignes encore et toujours ...

... jusqu'au château de Viens.

Petit arrêt pour attendre les retardataires ...

... et nous atteignons Mombrier. Le lavoir et sa source ...

... l'église (fermée elle aussi) ...

... et c'est par la route que nous arrivons à Samonac pour la pause repas. Nous y retrouvons Chantal et François ainsi que Mary et sa famille.

Ici aussi l'église est fermée ...

... et c'est après une bonne heure de repos que nous reprenons la route.

Nous attaquons par une côte dans un chemin raviné par les pluies récentes ...

... récupérons, arrivés sur du plat ...

... traversons plus loin la propriété du château Rousset jadis château fortifié, propriété de différentes familles dont les de Mosnier, magistrats bordelais, propriétaires pendant les XVIIe et XVIIIe siècles, puis passa dans la famille des de Maniban jusqu’à la révolution. Les constructions actuelles ont conservé peu de traces de l’ancien château et en 1850, il devint la propriété de Monsieur Sonder, classé comme l’un des meilleurs crus du Bourgeais et le premier cru bourgeois de Samonac, produisant alors plus de 150 tonneaux ....

... puis le hameau de Tourteau ...

... et enfin Beaulieu. Château Beaulieu est un domaine viticole, situé au milieu d’un vallon couvert de vignes et de bois sur la commune de Samonac. Au centre de la propriété, se trouve une magnifique chartreuse bordelaise qui fût bâtie au XVIII siècle par une famille de notaire. A la fin du XIXème siècle, le château Beaulieu devient la propriété d’Emile Maufras. Il écrivit en 1904 une histoire de Bourg sur Gironde où il découvrit dans le vignoble une hâche en pierre polie et de la poudre de flèches datant du Néolithique. C’est en 2009 que Jodocus et Annick Boomsma restructurent le vignoble, restaurent et modernisent les chais pour en faire le domaine actuel. Les vignes sont plantées sur des coteaux et sont orientées plein sud bénéficiant ainsi d’un micro-climat, du fait de sa situation au creux du vallon elles sont ainsi protégées des vents et des intempéries.

C'est ensuite par une petite route calme offrant de très beaux points de vue ...

... que nous arrivons au château de La Grave ... "Une histoire de famille DEPUIS PLUS D’UN SIÈCLE. Depuis son acquisition en 1910, 4 générations de vignerons se sont succédées au sein de la famille BASSEREAU. Propriété de 50 ha dont 45 ha de vignes, le château a été construit au XVI° siècle dans le style médiéval et entièrement restauré au début XIX°s"...

... où nous posons pour la photo.

Nous descendons par l'allée goudronnée pour mieux remonter et profiter de la vue colorée sur le château ...

... arrêt au point de vue où un peu de lecture au sol attend le visiteur curieux ...

... et nous filons à La Libarde où nous sommes attendus pour une visite de la crypte. Cette crypte, située sur les hauteurs de Bourg, au lieu dit Libarde, qui fut une commune jusqu’à la Révolution, est un des rares vestiges de l’église Saint-Saturnin-de-la-Libarde. Bâti principalement au XIe siècle, il ne subsiste aujourd’hui de l’édifice que la partie inférieure des murs et les bases des piliers. Et bien sûr, la crypte demeurée entière sous l’ancien chevet. Elle fut classée monument historique dès 1846. Si, aujourd’hui, on accède à celle-ci par une ouverture en son centre, il n’en a pas été toujours le cas. Autrefois, deux entrées existaient au niveau des bas-côtés. La crypte se présente avec une nef centrale, deux collatéraux et une abside en cul-de-four. Un arc en plein cintre sépare la nef de l’abside. Trois piliers de chaque côté, dont un quadrilobé, rythment la nef. Ils sont surmontés de chapiteaux présentant plusieurs thèmes. Dès 1847, des travaux de restauration de la crypte ont été réalisés afin d’en assurer la conservation et l’assainissement du lieu. Par la suite, un entretien régulier a permis progressivement de ralentir la dégradation du monument. Mais petit à petit, l’humidité a fait apparaître des moisissures. L’ancien cimetière, qui s’étendait au sud et à l’ouest de la crypte, a conservé son enceinte et a été classé en 1965, ainsi que les vestiges de l’église. Des travaux de restauration ont été effectués depuis.

La visite terminée nous regagnons Bourg ...

... et le musée pour une visite insolite en compagnie d'un guide passionné et passionnant où tout commencera avec l'histoire mouvementée de la Citadelle de Bourg. Puis nous descendrons au pied de la citadelle pour accéder à la plus grande des cuves à pétrole intacte (70m de long), reviendrons au Musée pour un descriptif détaillé du fonctionnement, de l'utilisation des cabriolets, coupés ... et pour terminer emprunterons le souterrain cavalier qui conduit à une des cuves détruite.

  • Les cuves à pétrole, uniques en Aquitaine, ont été aménagées dans d’anciennes carrières de pierre dans les années 1940 sur des projets français récupérés par les Allemands installés sur place. Au total, 7 cuves sont réalisées. La contenance est de 14 000 m3. En août 1944, l’intérieur des cuves sera aussi dynamité afin de détruire les stocks de carburant.
  • En 1972, à Saint-Seurin-de-Bourg, M.Abel Rabotin restaure et entretient son importante collection de voitures hippomobiles, de selles ainsi que de harnais.
 L’extraordinaire variété des créations (break, cabriolets, coupés, omnibus) n’a d’égale que la grande diversité des accessoires qui rassemblent des harnais, des selles, des brides, des mors et de nombreux autres objets. A son décès, la commune de Bourg, avec l’aide du Fonds Régional d’Acquisition pour les Musées, achète ce patrimoine local aux enfants de M.Rabotin.
  • Le souterrain cavalier fut réalisé à la demande du Duc d’Epernon au XVIème siècle. Il permettait de relier le port de Bourg à la Citadelle tout en étant protégé dans le cas d’un assaut et de faire transiter des marchandises dans et hors de la Citadelle à l’abri des regards indiscrets. Ce sont les chevaux qui remontaient les livraisons à travers ce souterrain et qui lui valent le nom de “souterrain cavalier”.

toutes les photos et info sont à voir dans l'album

La visite terminée, nous effectuerons un petit tour rapide de la ville : point de vue sur la Dordogne depuis la terrasse, descente au lavoir ...

... un coup d'œil sur la maison mauresque : elle fait partie des curiosités de la ville de Bourg. Pittoresque, de par son architecture, elle date du XIXe siècle du côté Dordogne et du XVIIIe siècle du côté rue. Il est très étonnant de trouver un tel édifice au style oriental au milieu de la petite ville girondine. Ce serait l'œuvre d'un homme vivant dans les colonies, qui, de retour à Bourg, aurait décidé de modifier la façade de sa maison pour perpétuer son rêve d'exotisme.

Retour aux voitures en même temps que la marée montante et le soleil couchant !

Un grand merci à Gérard et Dominique pour ce beau circuit vallonné et les deux intéressantes visites proposées

 

retrouvez encore plus de photos dans l'album

 

par une belle journée ensoleillée et pour vous faire profiter de tous les points de vue que vous avez ratés ... un clic sur l'album 


Publié à 18:45, le 5 novembre 2019, dans Journee entiere, Bourg Gironde
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 6 sur 391 } { Page suivante }


Qui suis-je ?


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums


«  Décembre 2019  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Rubriques


Accueil
AG
Balade du jeudi
Choraleurs
Cotentin
Court sejour
Divers
Journee entiere
Long sejour
Rando du dimanche
Rando du mardi
Rando galette
Rando repas
Rando urbaine
Rando weekend
Randonnee nocturne
Sortie montagne
Sortie raquettes
Telethon

Derniers articles


Bienvenue sur notre blog de randonnée
Téléthon 2019
Balade à Cabara
Omet ... comme des montagnes russes
Saint-Germain-de-Grave ... de coteaux en coteaux
Bourg ... entre Dordogne et coteaux
Balade à Croignon
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Cubjac
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Antonne-et-Trigonant
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Saint-Maixant ... entre Garonne et coteau
Loupes ... entre bois et vignes
Vignonet ... en longeant La Dordogne
Gujan-Mestras ... du port de La Hume au port de Larros

Sites favoris


Blog Anne-Marie
Blog de Le Pout
Blog de Catherine
Boîtes à lettres1
Boîtes à lettres2

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Visiteurs