Elle est pas belle la vie ...

Les pieds dans la boue à Lignan-de-Bordeaux

Dimanche 7 février 2021

 

Les dernières consignes restant en vigueur nous pouvons continuer notre activité, toujours avec rigueur. 27 marcheurs pour une balade de 12km et un dénivelé de 233m. L’état des chemins nous a fait penser en avoir monté au moins 5 ou 600m. Il faut rester vigilant sur ces sentiers détrempés et glissants. Une seule chute à déplorer, en toute fin de parcours, sans gravité sinon pour la tenue vestimentaire. Ça, cela se soigne facilement.

Lignan, sa gare, sa piste cyclable et son petit rayon de soleil pour commencer dans la joie.

Lire la suite...

Rayon vite disparu pour laisser place à un gros nuage de triste physionomie. Un petit bout de piste cyclable et on attaque le "dur" pour monter vers le château Pugerin.

Les chevaux prennent des bains de boue ...

... Pugerin se dresse sur son promontoire.

L’avance vers le petit Tourmalet se fait masquée ...

... quelquefois ça marche et la grenouille se fait aussi grosse que le bœuf.

On descend vers la vallée de la Bouteronde dans un chemin en mauvais état.

Nous entrons dans un parc déjà parcouru récemment avec King Kong entre autre. Ce sera l’heure de la pause.

Etape suivante : château Carignan. Mais la liaison laissera des traces. Parcours particulièrement acrobatique, il faut jouer du bâton pour rester en équilibre.

Enfin le château Carignan et du bitume solide.

De nouveau une descente, longer la route passante entre Lignan et Carignan où un conducteur particulièrement hargneux nous causera quelques frayeurs ignorant ce que l’expression "lever le pied" veut dire.

Nous traversons la Pimpine sur un pont fatigué ...

... puis la piste Roger Lapébie, remontons vers le lieu-dit Berduquet et passons par Mons et Le Basque .

Au loin l’église de Fargues-Saint Hilaire ...

... et un dernier chemin boueux pour arriver à Lignan avec au passage un salto compliqué exécuté de fort belle manière par Nathalie!

Le château Laligne à Lignan ...

... le printemps en avance, l’église du village, le lavoir, un dernier passage court sur la piste cyclable ...

... et nous voilà de retour sur le parking de la gare de Lignan tout près de la Pimpine qui ne demande qu’à s’étaler.

 

d'autres photos à découvrir dans l'album

Merci à Gérard pour le texte et les photos

et une mention spéciale à tous les courageux qui ont pataugé dans la boue des chemins!



Publié à 17:35, le 16/12/2020, dans Rando du dimanche, Lignan-de-Bordeaux
Mots clefs :


Sadirac ... le retour !

Dimanche 10 janvier 2021

 

Enfin Chemin Faisant est de retour sur les chemins ! Partis en 2020, nous voilà revenus en 2021. Quelques mois … une éternité ! Entre temps ... la bestiole, le confinement ... deuxième édition. Espérons que ce sera la dernière malgré les bruits qui courent. Laissons-les courir et profitons du bonheur de se retrouver.

Nous étions 30 marcheurs plus ou moins reconnaissables sous les masques. Difficile de faire respecter la distanciation tant nous avions de choses à nous dire, mais nous y sommes parvenus tout de même. Compliqué également de faire des photos: le photographe étant en tête de file, le reportage sera succinct.

9h00, le soleil se lève avec un vent du nord piquant et moins deux degrés au thermomètre. Joli lever de soleil et départ de l’église de Sadirac.

Lire la suite...

On déambule dans les rues du village avant de filer par les bois et chemins creux pour la matinée.

Après la traversée de la forêt de Sadirac nous en sortons à Madirac. On entre sur une petite route désaffectée servant uniquement aux pompiers et aux marcheurs mais néanmoins étroitement surveillée par "Arthur le gardien de la nature" .

Cette petite route utilisée, hélas, souvent de déchèterie et faisant double emploi avec une autre parallèle a été fermée à la circulation. La nature environnante reprend petit à petit sa place. Un lavoir la borde témoin d’une activité passée.

Arrivés au Pont de la Soye c’est l’heure de la pause, éparpillés dans le bois.

Le Père Noël, alias Marcel , a porté des chocolats délicieux (il n’en est pas resté !).

Sortie du bois au lieu-dit Les Reynauds et la rue de l’Eglise qu'il est inutile de chercher, disparue depuis longtemps.

Retour en forêt de Sadirac alors que le soleil a de la peine à dégeler les bas-côtés.

Longue balade entre la forêt et la piste cyclable Roger Lapébie ...

... avec au passage le gîte du "Vélo Vert" .

Tout proche de la gare de Sadirac une maison au jardin particulièrement soigné et original.

Passage par la gare puis sur la Pimpine que nous longerons pour remonter vers l’église fin de la randonnée.

Nous avons fait onze kilomètres et espérons en faire encore beaucoup plus dans les jours, semaines et mois qui viennent.

BONNE ANNÉE À TOUS LES MARCHEURS DE CHEMIN FAISANT ET À TOUS LES VISITEURS DU BLOG DE NOTRE ASSOCIATION

d'autres photos à découvrir dans l'album

Merci à Gérard pour le texte et les photos sans oublier celles de Nicole qui se sont glisées dans l'album



Publié à 17:00, le 16/12/2020, dans Rando du dimanche, Sadirac
Mots clefs :


Créon ... c'est la rentrée!

Dimanche 6 septembre 2020

 

La bête est encore là, à rôder autour de nous ... Mais fallait-il continuer à l'éviter en restant bouclés chez soi ? Chemin Faisant a décidé de la braver mais pas dans n'importe quelles conditions. Pour marcher ce dimanche matin, il fallait respecter quelques recommandations (masques, distances, prudence ...). Les 33 marcheurs se sont pliés de bon gré à ces obligations et la balade s'est déroulée sans problème. En cas de "cluster", les noms des participants ont été relevés.

Que du bonheur de se retrouver enfin après une si longue séparation. Les langues ont fonctionné ... il y avait tant à se dire : la maladie, les vacances, les petits-enfants ou enfants sans parler des petits potins qui font le sel de nos rencontres.

Il a fait beau, sans chaleur excessive, la canicule étant derrière nous, on l'espère.

Nous partons de la gare de Créon et passons devant la maison du vélo joliment décorée par des collages.

Lire la suite...

Près du parking, une statue nous rappelle que la pierre est omniprésente dans notre Entre-Deux-Mers.

Nous quittons très vite la route pour un petit sentier qui nous mène aux abords de la commune de Le Pout ...

... une enseigne mystérieuse et un bois qui nous approche du château Tustal et de Calamiac.

Encore un petit effort, ce vieux chêne en a vu d'autres ...

... et c'est la pause.

Reprise de la marche jusqu'à la piste cyclable Roger Lapébie où 2 chevaux se reposent ...

... un petit détour par une coupe de bois pour rejoindre et traverser la piste cyclable. S'en suit un long périple le long de la Pimpine (presque à sec), sur une piste tracée par nos amis vététistes, nous permettant d'éviter un fastidieux retour au milieu des cyclistes.

Un petit pont tremblant à traverser ...

... un cingle ... eh oui la Pimpine c'est comme la Dordogne (faut quand même pas rêver !!!) ...

... un passage sous un arbre mettant les lombaires à rude épreuve et toujours la Pimpine.

Nous sortons du bois à Régano au milieu des bananiers et en empruntant les vignes de Bel Air La Barde ...

... où le raisin n'attend plus que la vendangeuse ...

... afin de regagner la piste cyclable. En chemin, quelques photos masquées.

Bien rangés le long de la piste cyclable (beaucoup de monde) ...

... en passant, une maison créole et les prémices de l'automne.

Nous voilà de retour à notre point de départ ...

... il est midi et quart, la balade a été "avalée" sans souci. Chacun est rentré chez soi, pour la bise on verra plus tard, c'est proscrit pour l'instant. Quelques marcheurs sont restés pique-niquer avant le retour à la maison.

 

d'autres photos à découvrir dans l'album

Merci à Gérard pour le texte et les photos



Publié à 23:50, le 18/09/2020, dans Rando du dimanche, Créon
Mots clefs :


Bordeaux ... randonnée citadine

Dimanche 15 décembre 2019

 

Marcher à Bordeaux est toujours un réel plaisir qui nous permet de découvrir notre ville en perpétuelle mutation. Avec Monique et Gérard nous avons préparé un circuit extrait du TopoGuides "Bordeaux ... à pied" au départ du "Lion bleu" de la place Stalingrad. Le circuit proposé (assemblage de différents itinéraires) représente une boucle d'environ 9km500. Et puis ça nous changera de la boue des chemins qui devient vraiment indigeste!!! Le seul point noir reste la Garonne ... en vigilance crue inondation mais ce côté-ci de la rive droite est assez bien protégé. C'est avec beaucoup de plaisir que nous avons vu notre groupe de marcheurs augmenter de minute en minute pour atteindre 38 ... sûrement motivés par la curiosité et la douceur de cette journée.

De la place Stalingrad à la gare St-Jean :

Départ du pont de pierre, traversée du Parc aux Angéliques en longeant la Garonne jusqu'au pont St-Jean. Le fleuve franchi, nous gagnons le nouveau quartier St-Jean Belcier quai de Paludate (depuis des décennies, le quai de Paludate est l’un des haut-lieux des nuits bordelaises). On y découvre la MÉCA (Maison de l'économie créative et de de la culture en Aquitaine), la nouvelle Halle Boca (ancienne halle aux bestiaux) et 3 nouveaux bâtiments (abritant commerces, bureaux et hôtels). Puis nous irons par les petites rues à la découverte d'un ancien moulin, d'anciens chais, traverserons la place Ferdinand Buisson puis la gare St-Jean d'un calme inhabituel pour cause de grèves.

De la gare St-Jean à l'ancien hôpital des Enfants.

Nous empruntons ensuites de nombreuses rues tranquilles bordées d'échoppes aux décors variés reflétant le goût de l'époque de leur construction : style XVIIIe bordelais, "néo" du XIXe, détails Art Nouveau et motifs Art déco. Nous ne pourrons pas traverser le square de l'ancien hôpital, les parcs et jardins étant fermés pour cause d'intempéries.

De l'hôpital des Enfants à la Place de la Victoire.

Nous remontons le cours de l'Argonne pour gagner le quartier Saint-Nicolas et sa fresque "Métro Paradise" de 700m². Trônant au centre de la place de la Victoire on ne peut rater l'obélisque en marbre rose et les 2 tortues de bronze, monument à la gloire du vin de Bordeaux.

De la Place de la Victoire en passant par les Capucins et Saint-Michel.

Quartier ancien de Bordeaux très populaire et animé avec son marché et sa brocante. Nous regagnons ensuite notre point de départ après avoir traversé le pont de pierre. Pour un bon nombre d'entre nous, la journée s'achèvera autour d'une grande tablée devant un bon repas.

 

toutes les photos et explications sont regroupées dans l'album

 

ci dessous les photos prises lors de la reconnaissance avec la visite de l'ancienne FAC de Médecine (cour, bibliothèque et amphi)

Un grand merci à tous les participants ... guides et marcheurs

Bonnes fêtes et à très bientôt sur les chemins



Publié à 01:15, le 20/12/2019, dans Rando du dimanche, Bordeaux
Mots clefs :


Saint-Germain-de-Grave ... de coteaux en coteaux

Dimanche 10 novembre 2019

 

Nous n'étions que 13 pour cette virée à Saint-Germain-de-Grave. La météo a encore frappé, nous annonçant la fin des temps pour tout de suite. Comme d'habitude, il en a été tout autrement. Après un voyage sous les eaux, les cieux se sont dégagés pour notre départ, nous laissant en paix toute la matinée. 11km500 de longueur pour un dénivelé de 340m (une petite sortie montagne). Le soleil a fait quelques apparitions ... nous n'en demandions pas tant !

C'est donc sous un ciel encore encombré, que nous prenons le départ de l'église de Saint-Germain-de-Grave ...

Lire la suite...

... déjà le nez en l'air à regarder les grues en pleine migration. Nous les aurons avec nous toute la matinée, les vols se succédant régulièrement. Première difficulté le passage du Galouchey dans les bois de Labarie ... passage rendu glissant par les pluies.

Traversée des vignes aux couleurs automnales et deuxième passage compliqué sur le ruisseau de la Gravette avant d'arriver à l'église de Semens qui ressemble à Notre-Dame de Paris (le toit en plus)

Troisième difficulté qui donna lieu à une chute sans gravité, la descente vers le ruisseau de Mautret et son lavoir (noyé sous les eaux).

C'en est fini des choses désagréables, le reste du parcours, très vallonné ne présente aucune difficulté. Nous remontons vers le château Lafaurie pour cheminer vers les Guyonnets en passant par les hauteurs. En chemin ... sculpture, champignons ...

... et au loin ... l'allée de Malagar et le château de Malromé.

En contrebas de la route, le lavoir des Guyonnets et la passerelle sur ... le Galouchey.

Retour vers Saint-Germain-de-Grave en évitant la passante route et en privilégiant un plan d'eau, un passage en dessous du cimetière ...

... et c'est ainsi que de vignes en vignes, de petits chemins en petites routes, nous arrivons sur le parking de l'église, terminus de la randonnée.

Nous nous sommes quittés ravis de cette belle matinée sous un ciel inattendu ... nous pourrons donc faire canapé tout l'après-midi sans remords ni scrupules !

 

d'autres photos à consulter dans l'album

 

et plus encore avec l'album de Nicole

Merci à Gérard pour le texte et les photos sans oublier sa coéquipière Laurence pour la préparation du circuit et Nicole pour les photos



Publié à 23:10, le 15/11/2019, dans Rando du dimanche, Saint-Germain-de-Grave
Mots clefs :


Loupes ... entre bois et vignes

Dimanche 6 octobre 2019

 

Malgré une matinée grise et tristounette, nous avons envahi le parking de l'église St-Etienne de Loupes. Cette petite commune de 775 habitants (2016) rattachée à la Communauté de Communes du Créonnais, est entourée par les communes de Bonnetan, Lignan-de-Bordeaux, Lorient, Croignon et Le Pout. A noter que la commune n'a pas vraiment de centre bourg et que la mairie et l'église se trouvent assez éloignées des habitations. C'est Andrée et Alain, Loupésien d'adoption qui conduiront  les 31 marcheurs présents, sur les routes et chemins des communes environnantes.

Lire la suite...

Nous commençons par longer la propriété de Rocheran pour gagner ensuite un chemin tranquille en sous-bois ...

... qui débouche et se faufile à travers des prairies clôturées, jusqu'à une route.

Nous virons à droite puis à gauche "Allée du Violon"... beau point de vue sur le château La Loubière ...

... puis à droite "Allée du Pas Douen" ... jusqu'à un chemin coupant à travers bois et bambous.

Nous alternons ensuite routes et chemins ...

... jusqu'à l'heure de la pause.

Cheminement en sous-bois pour gagner une route offrant un beau point de vue sur le château de Camarsac, les chais et le pigeonnier ...

... puis petit arrêt devant un très vieux chêne au tronc énorme, avant de gagner les vignes.

Le ciel menaçant nous a apporté un peu de pluie par intermittence ...

... et après une belle descente au fond d'un vallon ... qu'il a fallu remonter ...

... nous approchons tranquillement de l'arrivée.

Encore un dernier effort ...

... et nous voici de retour à Rocheran, côté prairies où trône un magnifique pigeonnier.

Un grand merci à Andrée et Alain pour cet agréable circuit

 

plus de photos dans l'album



Publié à 01:05, le 8/10/2019, dans Rando du dimanche, Loupes
Mots clefs :


Léogeats ... c'est la rentrée !

Dimanche 1er septembre 2019

 

Une reprise en douceur pour 24 marcheurs ... et c'est le village de Léogeats qui nous accueille en cette matinée grise. Situé à l'extrémité sud-ouest du canton de Langon, il assure la transition entre le vignoble prestigieux de Sauternes et la Lande girondine. Constitué de hameaux distants, qui abritent 720 habitants, le village retrouve son unité autour du bourg marqué d'un habitat ancien agréablement restauré. Calme, paisible, accueillant, Léogeats est au coeur d'un important réseau de chemins de randonnées qui donnent l'occasion de découvrir son petit patrimoine, la qualité de son paysage, naturel et sauvage. Site commune.

C'est sur la place du village que nous nous retrouvons, en forme après ces longues vacances ...

Lire la suite...

... nous avions tant de choses à raconter que nous avons même largement dépassé l'heure de départ ! Un peu de route pour gagner le chemin herbeux en forêt, traverser le petit ruisseau où nous ne risquons pas la noyade (à sec la semaine précédente) ...

... retraverser une route, suivre un autre chemin ombragé ...

... et faire une courte pause au lavoir de Fonfrède (alimenté par le ruisseau du Moulin).

Agréables chemins ombragés et traversées de coquets hameaux tranquilles vont se succéder ... La Bernède (Léogeats) ...

... puis La Saubotte (Noaillan) ...

... jusqu'à notre arrivée à Noaillan (c'est la fête au village) pour la pause.

Nous sommes attendus pour une visite de l'église. Élevée à la fin du XIe siècle, l’église romane a subi de nombreuses transformations. Son histoire est étroitement liée à celle du château qui la jouxte. Elle est ainsi, durant quelques siècles, une chapelle castrale placée sous la protection de Saint-Michel. C’est durant cette période notamment que le clocher actuel est bâti (XIVe siècle) et qu’une entrée privée est ouverte (à l’intérieur, visible derrière l’actuel autel de la vierge) Elle ne devient église paroissiale qu’au milieu du XIXe siècle et est baptisée à cette occasion église Saint-Vincent. L’intérieur de l’église s’organise de manière simple : une nef adjointe de deux bas-côtés et terminée par un chevet comprenant une abside centrale, sur laquelle aboutit la nef et abritant l’autel et deux absidioles sur lesquelles aboutissent les bas-côtés. Dans l’abside centrale, derrière l’autel, on relève un riche décor architectural avec, entre autre, dix colonnes reliées entre elles par des arcatures et surmontées de chapiteaux sculptés. Trois des chapiteaux sont plus anciens et présentent un décor plus riche composé d’animaux fantastiques ou de sirènes. L’ornementation de l’église, autrefois riche, est aujourd’hui épurée. L’église bénéficie d’une rénovation de septembre 2017 à mars 2018 : réfection de la toiture, rénovation du clocher mur, des menuiseries et des vitraux. L'intérieur de l'édifice est en mauvais état et abrite un hôte indésirable ... une chouette qui cause pas mal de dégâts !!!

... portail d'entrée originel et porte menant au clocher, avril 2013 (rando faite avec CF au départ de Noaillan).

Nous quittons Noaillan en retraversant la place ...

... et c'est par la route que nous gagnons l'aire d'Antonion et le Ciron pour un long cheminement le long de la berge.

Nous le traversons une première fois ...

... puis une deuxième, après un long cheminement dans une très belle pinède où fleurissent les bruyères ...

... et juste avant d'arriver à Léogeats. Une petite pause avant d'attaquer l'unique grimpette de tout le circuit ...

... qui nous hisse à l'église. Entourée de son petit cimetière, l’église romane Saint-Christophe, XIIIe siècle, classée le 24 décembre 1925, est située à l’extrémité de l’éperon rocheux dominant la vallée du Ciron. Elle a pu servir d’ouvrage de défense, comme l’illustre un hourd surmontant le portail ouest. Elle est inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, ainsi qu'une partie de son mobilier. Tentant de grimper au clocher ...

... nous serons trois à monter pour profiter de la vue ... sur les toits et les cloches. La plus petite, datant de 1634, classée en 1942, est la plus ancienne de la région ; la plupart des cloches furent fondues à la Révolution, celle-ci, de petite taille a pu y être soustraite. Elle comporte les inscriptions suivantes : PARRINS PIERRE LOBIS LEVIEVY MARCHAND, JEANNE BERBIEN MARRINE DAMOISELLE. SAINT-CHRISTOPHE-DE-LAUGEAT 1634. La plus importante date de la fin du XIXe siècle sous le pontificat de Léon XIII (Mgr Donnet, Cardinal Archevêque de Bordeaux).

Redescendus sur la terre ferme, nous rejoignons le reste du groupe restant pique-niquer. Nous aurons le temps de terminer le repas avant l'arrivée de la pluie.

 

plus de photos à voir dans l'album

Merci à Roland, Gérard et Dominique pour cet agréable circuit.



Publié à 10:40, le 6/09/2019, dans Rando du dimanche, Leogeats
Mots clefs :


Sainte-Terre ... par une journée caniculaire

Dimanche 2 juin 2019

 

Les journées se suivent mais sont loin de se ressembler! Si les jours précédents nous avions encore besoin de porter une petite laine ce ne fut pas le cas aujourd'hui. Le soleil a brillé et le thermomètre atteint les 33° (jusqu'à 35° par endroit) pour le plus grand bonheur des 26 marcheurs réunis à Sainte-Terre, village de pêcheurs situé rive droite de la Dordogne et déclarée "Capitale Mondiale de la Lamproie" depuis 1990.

Lire la suite...

Départ de l'église Saint-Alexis : de fondation romane, elle date du XIIe siècle, l'édifice est agrandi et restauré au XVIIIe et XIXe.

C'est par la route passant devant un lavoir bien entretenu et fleuri ...

... que débute notre cheminement vers les bords ombragés de la Dordogne : de belles maisons, des arbres gigantesques, des points de vue sur la rive gauche ...

... et Civrac-sur-Dordogne.

Nous quittons ici le cours tranquille du fleuve pour retrouver la terre ferme, ses champs cultivés (blé, maïs ...) à perte de vue que nous traversons ...

... pour gagner un chemin ombragé, l'endroit idéal pour une petite pause méritée.

Repartis d'un bon pas ...

... nous croisons un troupeau de quelques vaches à petites cornes ...

... puis plus loin des chevaux.

Entre les arbres, nous apercevons Saint-Emilion sur la hauteur ...

... puis passons près de deux plans d'eau ...

... avant de regagner Sainte-Terre et d'admirer les belles maisons de la rue qui traverse le village.

Nous serons 24 à rester pour le pique-nique. Après moultes hésitations sur notre point de chute, c'est à la plage de Sainte-Terre que nous nous retrouvons ...

... où nous verrons passer la gabare "La Lamproie" et ses passagers attablés.

Nous avons fait longue table et bien papoté ... la journée était déjà bien avancée quand nous avons regagné nos pénates. Merci aux copines qui avaient préparé toutes ces délicieuses pâtisseries !

 

retrouvez d'autres photos dans l'album

Un grand merci à Andrée, Monique et Philippe pour cet agréable circuit.



Publié à 23:00, le 5/06/2019, dans Rando du dimanche, Sainte-Terre
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 8 } { Page suivante }

Qui suis-je ?


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums


«  Mars 2021  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Rubriques


Accueil
AG
Balade du jeudi
Choraleurs
Cotentin
Court sejour
Divers
Journee entiere
Long sejour
Marche soutenue
Rando du dimanche
Rando du mardi
Rando galette
Rando repas
Rando urbaine
Rando weekend
Randonnee nocturne
Sortie montagne
Sortie raquettes
Telethon

Derniers articles


Bienvenue sur notre blog de randonnée
Dans la vallée de l'Engranne à Bellefond
Marche soutenue à Saint-Léon
Les pieds dans la boue à Lignan-de-Bordeaux
Saint-Germain-du-Puch ... le retour du froid
Balade à Latresne
Marche soutenue à Carignan-de-Bordeaux
Sadirac ... le retour !
Les Choraleurs
Balade au parc de La Burthe à Floirac
Sainte-Terre ... une histoire d'eau
Castets-en-Dorthe ... marchons sous la pluie
Balade à Latresne
Weekend Aveyron du vendredi 18 au dimanche 20 septembre 2020
Weekend Aveyron du vendredi 18 au dimanche 20 septembre 2020

Sites favoris


Blog Anne-Marie
Blog de Le Pout
Blog de Catherine
Boîtes à lettres1
Boîtes à lettres2

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Visiteurs