Elle est pas belle la vie ...

Du parc du Bourgailh au bois des Sources du Peugue

Dimanche 16 décembre 2018

 

C'est à Pessac que nous terminons l'année 2018 et plus précisément au Parc du Bourgailh. Malgré le temps maussade et pluvieux nous serons 25 à nous retrouver sur le parking à l'entrée du site. Le circuit proposé aujourd'hui sera, à quelque chose près, identique à celui de septembre 2009 essentiellement sur chemins en forêt et piste cyclable ... où nous découvrirons de nouveaux équipements nature et loisirs récents pour certains.

Lire la suite...

Après quelques info données par François ... Le Bourgailh représente un vaste espace naturel de près de 245 hectares qui s’inscrit dans l’une des coulées vertes majeures de l’agglomération bordelaise : la coulée verte du Peugue, composée du Bois des sources du Peugue, du Bassin de Cap de Bos et de la Forêt du Bourgailh (un ensemble naturel de 545 hectares au total sur Pessac). Le Bourgailh est le symbole de la reconquête d’un lieu dégradé. En effet, après une période d’activités de gravière, le site a accueilli une décharge privée puis la décharge communautaire de l’agglomération bordelaise de 1981 à 1991. Elle atteignait la hauteur de la dune du Pyla : le tassement et la décomposition des ordures ménagères l’a fait diminuer de moitié environ. Tout un système de récupération de gaz a été mis en place pour alimenter une chaufferie. La chaleur ainsi obtenue alimente des serres. La décharge a été recouverte et paysagée par des plantations d’éricacées et elle est devenue la colline du Bourgailh (30 hectares référencés en Installation Classée pour la Protection de l’Environnement) qui constitue le point culminant de la rive gauche de l’agglomération bordelaise, à 70 mètres d’altitude.  Source Ecosite du Bourgailh

... nous nous dirigeons vers le belvédère de la colline (18m - 120 marches en 4 volées) que nous escaladons pour profiter du panorama sur ... la colline, la serre et l'entrée du parc.

Direction ensuite la serre tropicale (fermée du 14 octobre 2018 au 20 avril 2019) et les jeux pour enfants ...

... avant de gagner le refuge périurbain : le tronc creux. Le refuge est sommaire et ne dispose ni d’eau, ni d’électricité, ni de chauffage. Commodités : toilettes sèches à proximité. Capacité : 9 personnes (3 lits doubles et 3 lits simples). Ouverture de mars à novembre.

Le belvédère de la lagune (12m) aura moins de succès même si la vue est belle, dixit les courageux qui en ont fait l'ascension ...

... puis nous franchirons quelques ponts de bois, longerons le Peugue, passerons sans y monter au pied du belvédère du Peugue (12m) et croiserons de nombreux joggers, marcheurs, cyclistes et promeneurs avec leurs chiens.

C'est après le signal des asphodèles ...

... que nous quittons le parc ...

... pour gagner après une courte traversée de ville, le Bassin de Cap de Bosc et l'aire de jeux pour la pause.

Repartis et rejoints par l'averse ...

... nous arrivons dans le bois des sources du Peugue. Nous traversons l'étang ...

... passons devant la mare au diable (une lagune, à sec actuellement) ...

... pour nous diriger vers les sources du Peugue. L'eau qui alimente le Peugue, est cachée quelque part sous nos pieds et donc pas visible : la nappe étant proche de la surface, on dit qu'elle est affleurante.

Après une petite pause, il sera temps de prendre le chemin du retour ...

... et de regagner le parking ... et la maison sous la pluie.

 

d'autres photos à découvrir dans l'album

Un grand merci à François, Christophe et Gérard



Publié à 02:20, le 20 décembre 2018, dans Rando urbaine, Pessac
Mots clefs :


Blanquefort: parcs et châteaux

Dimanche 8 novembre 2015

 

Rendez-vous au parking du parc de Majolan sous un ciel brumeux. Nous étions 33 vaillants marcheurs à avoir fait le déplacement aux portes du Médoc.

Blanquefort est la ville la plus vaste de la Métropole bordelaise. Elle compte 15 500 habitants sur 3372ha. Elle est située entre la campagne médocaine avec ses vignes et la ville de Bordeaux. 51ha de parcs donnent une impression de douceur de vivre. La présence de l'usine Ford a permis l'expansion de la cité.

Village fleuri ...

Lire la suite...

... le regroupement se fait au parking du parc de Majolan dont on devine les aménagements derrière le mur

Quand les bises sont finies ...

... nous partons le long de la Grande Jalle Neuve pour aller vers la forteresse royale. Elle est construite au Xème siècle sur une motte au milieu des marais, sur la voie entre Bordeaux et Soulac. Elle devient anglaise en 1257 et donc forteresse royale. Elle change plusieurs fois de propriétaires au cours de l'histoire pour finir en ruine après son abandon à la fin du XVIIème siècle. Les bâtiments ont été consolidés mais restent à l'état de ruines

On sort du site par le lavoir de Canteret sous le regard soupçonneux d'un taureau

Arrivés à un point de vue, Françoise nous donne quelques explications sur le site du château

Direction ensuite le parc de Curégan, ses platanes et cèdres ...

... puis c'est la mairie, maison de maître du XVIIIème, entourée d'un parc. Appelée Clos Muratel elle devient la mairie de Blanquefort en 1979

Entre la mairie et le parc de Fongravey, nous longeons une résidence toute en bois "Les terrasses de la Gravette"

Traversée prudente dans les clous, pour aller au château Fongravey situé dans un parc de 18ha. Cette "villa à l'italienne" a appartenu au consul de Hambourg à Bordeaux Daniel Christophe Meyer puis successivement à plusieurs industriels bordelais avant d'être achetée par la mairie en 1976 qui en fait un centre de loisirs et le siège de diverses associations

Etape suivante, le château de St-Ahon qui est l'un des 5 domaines viticoles de la commune. Cru bourgeois du Haut-Médoc, il couvre une surface de 50ha dont 14 en vigne

Notre petit groupe se dirige ensuite vers le parc de Cambon, le plus petit parc de la ville avec 1ha. Il est planté de platanes et de cyprès chauves âgés de 150 ans. On y trouve d'abord le "Petit temple d'amour" datant de 1740 en face duquel nous avons fait une pause sous le soleil automnal et la "Fontaine de Bigorre" ancien lavoir transformé en fontaine

Nos pas nous emmènent vers le château Dillon (du même nom que le rhum). Le château est en ruine et le lycée agro-viticole de Bordeaux Blanquefort gère la propriété depuis 1923. C'est aussi un cru bourgeois du Haut-Médoc

On suit les flèches pour entrer au parc Dulamon, lieu de détente pour les enfants

La boucle est bouclée par la visite du parc de Majolan historique ICI. Il fut aménagé (de 1871 à 1876) au pied du château de Dulamon par le paysagiste Le Breton, à la demande de son propriétaire le banquier bordelais Jean-Gustave Piganeau, pour distraire sa fille de santé fragile. Le parc (et ses aménagements) récemment restauré, doit sa renommée aux grottes et autres fausses ruines (ponts et folies). Le parc fait 19ha dont 5 de plans d'eau et il est parsemé de sculptures. Les grottes se visitent du 1er mai au 31 août

Les chaussures et les bâtons dans les coffres, 17 marcheurs prolongent la balade avec les glacières pour s'installer et pique-niquer en sous bois. Le pastis n'a pas été bu mais mangé au dessert !

 

d'autres photos dans l'album

Merci au soleil et à nos guides Françoise et Alain, Andrée et Eliane pour le travail accompli et à Jean-Michel pour les photos.



Publié à 20:45, le 21 novembre 2015, dans Rando urbaine, Blanquefort
Mots clefs :




Qui suis-je ?


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums


«  Décembre 2019  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Rubriques


Accueil
AG
Balade du jeudi
Choraleurs
Cotentin
Court sejour
Divers
Journee entiere
Long sejour
Rando du dimanche
Rando du mardi
Rando galette
Rando repas
Rando urbaine
Rando weekend
Randonnee nocturne
Sortie montagne
Sortie raquettes
Telethon

Derniers articles


Bienvenue sur notre blog de randonnée
Téléthon 2019
Balade à Cabara
Omet ... comme des montagnes russes
Saint-Germain-de-Grave ... de coteaux en coteaux
Bourg ... entre Dordogne et coteaux
Balade à Croignon
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Cubjac
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Antonne-et-Trigonant
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Saint-Maixant ... entre Garonne et coteau
Loupes ... entre bois et vignes
Vignonet ... en longeant La Dordogne
Gujan-Mestras ... du port de La Hume au port de Larros

Sites favoris


Blog Anne-Marie
Blog de Le Pout
Blog de Catherine
Boîtes à lettres1
Boîtes à lettres2

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Visiteurs