Elle est pas belle la vie ...

Weekend Cantal à Montgreleix-Cézallier du 13 au 15 septembre 2019

Septembre = août = juillet ... à part les nuits plus fraîches, il n'y a pas de différence. L'été a été et reste chaud y compris à plus de mille mètres d'altitude.

La région du Cézallier nous accueille pour ce weekend. Nous sommes à mi chemin des monts du Cantal au sud et du Sancy au nord. Le Cézallier est un plateau entre 1000 et 1500m. Ses paysages rappellent la Mongolie ou l'Ecosse. Malgré la sécheresse, l'eau affleure partout sous forme de marais (les Sagnes) ou tourbières. Les pâturages sont grillés mais l'eau court dans le moindre petit fossé. On dirait une éponge gorgée d'eau dont la surface est durcie. Tout le plateau est dédié à l'élevage et on y trouve des vaches race Aubrac, Salers ou Montbéliarde ainsi que des chevaux.  Elles et ils arrivent en mai pour y rester jusqu'en octobre. Cette année, sécheresse oblige, la transhumance a été avancée de 15 jours.

Le village vacances "Le lac des Estives" situé à Montgreleix (on ne prononce pas le x) nous accueille dans ses chalets ... accueil sympathique et repas également.

Vendredi, l'après-midi est consacré à la route (350km), l'installation et la piscine avant de prendre un bon repas.

-------------------------------------------------

Samedi 14 septembre

 

Samedi matin, déplacement vers Anzat-le-Luguet au village de Parrot : départ du parking de la station de ski de fond ... quand la neige daigne tenir.

Lire la suite...

On nous a envoyé une montgolfière pour l'accueil !

C'est parti au milieu des quelques fleurs qui restent après un été exceptionnel ...

... le sentier nous mène vers le village de Luguet avec le bétail autour de nous (il en reste encore).

Puis il sera l'heure de la pause auprès de l'église.

C'est reparti à l'assaut du Signal de Luguet, point culminant du Cézallier avec 1447m de hauteur. D'abord vers les hauteurs du cirque d'Artout (ou Artoux), vestige de l'époque glaciaire ...

... cueillette de myrtilles (hélas déshydratées) et le Puy de Dôme dans le lointain.

Suivra ensuite une longue montée facile ... mais longue ... longue ...

... repos et repas de midi au sommet du Signal de Luguet.

Après avoir refait le plein d'énergie, on repart pour une belle descente vers le village de Parrot.

A l'inverse des Pyrénées, la montagne est clôturée de toute part, les pâturages sont privés mais on a installé des passages pour éviter de se déchirer les pantalons.

Retour aux voitures et vers le village de Montgreleix avec sa fontaine, son église et le bar "Chez Jean-Jacques" personnage sympathique qui assure l'animation du village et de ses 40 habitants.

En rentrant vers le village vacances, arrêt aux "Ailes de papillons", œuvre d'art entrant dans le programme d'exposition sur tout le massif du Sancy et du Cézallier.

Retour au village vacances ... son lac ...

... sa piscine où des sportives et sportif s'entraînent à la natation synchronisée.

Le repas nous est livré, nous gérons la suite (apéro et service) ...

... et alors que le soleil se couche ...

... les hommes (en minorité dans le groupe) ... font la vaisselle ... Hé oui !!!

 

retrouvez d'autres photos dans l'album



Publié à 18:40, le 21 septembre 2019, dans Sortie montagne, Montgreleix
Mots clefs :


Weekend Cantal à Montgreleix-Cézallier du 13 au 15 septembre 2019

Dimanche 15 septembre 2019

 

Dimanche matin, après une nuit compliquée par trop de nourriture la veille, nous nous déplaçons vers le village de La Godivelle à 8km de Montgroleix. On se gare au "Lac d'En-Haut", la commune ayant également le "Lac d'En-Bas".

Le lac d'En-Haut est un ancien cratère volcanique d'une profondeur de 44m.

Lire la suite...

Tout est en ordre, c'est le départ. La Godivelle accueille dans le bourg et les villages environnants, une expo appelée "Godiv'Art". Des œuvres d'amateurs sont exposées en tous lieux. Nous parcourons ce musée à ciel ouvert avant de partir en campagne.

Sortant du bourg, nous allons vers le village de Brion en passant par les Sagnes du "Ruisseau de l'Eau de Derrière", la forêt de "La Coualle Basse" avec autour de nous de nombreux burons (anciens abris pastoraux) où l'on vivait et fabriquait le fromage.

Brion Haut (il y a un Brion Bas) où nous faisons la pause matinale et visitons les lieux ...

... avant d'arriver au champ de foire (encore en service).

Nous escaladons une colline appelée "La Motte" où, au Moyen-Âge, on édifiait des châteaux forts en bois. Le paysage depuis la hauteur est époustouflant.

Coucou à la vigogne (?) et à une nouvelle œuvre.

Direction Jassy, on a pris du retard et le repas de midi se prendra tard ! Troupeaux, fleurs, paysages et burons seront au programme.

Jassy, petit village où l'on trouve fromages de chèvres et vaches et vieille machine à laver.

Le but de cette fin de matinée est de rejoindre les cascades de Jassy pour le repas de midi ... deux cascades plus importantes et plusieurs petites.

Repas de midi ... enfin.

Départ sous un soleil de plomb avec au loin la montagne de La Loubinat et sa vierge.

Plus loin ... Godiv'Art, humour local, cochons et indications confuses !!!

Une petite route désagréable que nous ne pouvons éviter, tout est clôturé, pour monter vers le superbe lac de Saint-Alyre.

Il ne nous reste plus qu'à regagner La Godivelle ...

... l'œuvre de la photo s'appelle "Le pis de la vache" dans le cadre de Godiv'Art !!!

Pot de fin de weekend en terrasse puis en regagnant le Lac d'En Haut on remarque la fontaine-abreuvoir du village (une des plus importante d'Auvergne et conçue pour qu'une trentaine de bêtes puissent s'y abreuver en même temps) ...

... et entrons dans l'église St-Blaise du XIIe : sa particularité sont ses modillons situés sur le chevet représentant les sept péchés capitaux.

A noter dans l'église, une statue de Vierge au poisson du XVIIe, une rareté.

Ne reste plus qu'à rejoindre nos pénates après cet excellent séjour dans une région peu fréquentée par les touristes et qui mérite une visite voire un séjour.

 

d'autres photos à découvrir dans l'album

Un grand merci à Gérard pour le texte et les photos sans oublier les guides qui ont proposé cet agréable séjour



Publié à 18:30, le 21 septembre 2019, dans Sortie montagne, La Godivelle
Mots clefs :


Weekend montagne à Accous 22 et 23 juin 2019

Petite fournée de randonneurs pour cette sortie dans la vallée d'Aspe puisque nous n'étions que 6 à rejoindre Accous.

Deux balades : la première sur le plateau d'Ourdinse avec 850m de dénivelé au compteur et le Soum de Layens le dimanche avec 600m de dénivelé. De quoi mettre les muscles à l'épreuve mais tout le monde s'est très bien tiré d'affaire.

L'accueil à la "Maison d'Espourins" d'Accous est toujours aussi chaleureux que la cuisine est bonne.

-------------------------------------------------

Samedi 22 juin

 

... au matin, il reste encore quelques traces de nuages de la veille ...

Lire la suite...

... mais cela ne durera pas et le soleil illuminera notre weekend.

Premiers pas dans le bonheur ...

... et nous montons vers le plateau d'Ourdinse dans un paysage enchanteur parmi les fleurs.

Bedous s'éloigne de nous et le Pic d'Anie est toujours enneigé.

Nous traversons une forêt de hêtres avec vue sur les troupeaux, pour arriver à la cabane Neuve de Castéruch et ses ânes.

La montée se fait plus dure, les arrêts plus fréquents malgré la beauté du site ...

... enfin le col et l'arrivée sur le plateau d'Ourdinse. Pique-nique au milieu des fleurs ...

... et dernière montée pour atteindre le sommet du pic des Taulères où la vue nous laisse sans voix.

Nous reprenons notre pérégrination après un repos bien mérité et faisons halte à la cabane d'Ourdinse habitée par des bergers et ouverte aux randonneurs.

Puis c'est la descente des 850m de dénivelé, longue et exigeante, avec des arrêts bienvenus aux abreuvoirs !

Dernier abreuvoir avec un liquide qui n'est pas de l'eau ...

... et des murs qui bougent ... la fatigue sans doute !

 

d'autres photos à découvrir dans l'album



Publié à 23:15, le 11 août 2019, dans Sortie montagne, Accous
Mots clefs :


Weekend montagne à Accous 22 et 23 juin 2019

Une bonne nuit de sommeil après un repas du soir délicieux et c'est ...

Dimanche 23 juin

 

Longue route vers le col d'Ourataté où nous sommes dans l'obligation de laisser les voitures, la suite est interdite (100m de dénivelé en plus). Cela nous donne ainsi l'occasion de traverser une belle forêt de hêtres ...

Lire la suite...

... départ de la balade du col de Bergout pour le soum du Layens ... avec la vallée d'Aspe, le pic d'Anie et la station de ski de la Pierre-St-Martin pour horizon.

Montée facile jusqu'à la cabane de Légarce ...

... ensuite ... c'est un peu plus dur jusqu'à la cabane de Touron.

Les vaches sont dans les alpages et les vautours sont aux aguets.

Tiens! Une vesse de loup ...

La suite pour le Layens est plus raide, mais les efforts en valaient la peine ... le paysage au sommet est superbe

Reposés, nous effectuons la descente par un autre parcours afin de passer auprès de la cabane de Légarce ... toute en bois.

Les vautours ont dû se régaler ...

... et nous terminons la journée avec des campanules.

Arrêt à Accous pour le pot de départ et retour vers Bordeaux en fin d'après-midi ... la tête pleine et les muscles endoloris.

 

d'autres photos à découvrir dans l'album



Publié à 23:10, le 11 août 2019, dans Sortie montagne, Accous
Mots clefs :


Weekend au Pays basque espagnol du 21 au 23 septembre 2018

Vendredi 21 septembre

 

25 marcheurs pour ce weekend ensoleillé sur les terres basques. Nous nous sommes intéressés au Pays basque espagnol pour les balades et avons logé au camping Dorrondeguy à Hendaye (sympa et accueillant. Deux villes ... Pasaia et et Fontarrabie pour point de départ des randonnées. Le Jaïzkibel et le Mont Ulia côté Pasaia, la côte atlantique du Cap du Figuier à Saint-Sébastien comme fil rouge pour ce séjour qui nous a comblés.

Vendredi soir, arrivée sous la pluie au camping et apéritif arrosé.

Lire la suite...

---------------------------------------------

Samedi 22

 

La pluie a fait long feu au cours de la nuit et c'est sous le soleil que la journée démarre. Pasaia est le port marchand de Saint-Sébastien. Quatre quartiers le composent : ceux de San Juan et San Pedro sont les plus intéressants. San Pedro sera notre lieu de départ. Nous suivons la baie ...

... jusqu'à un escalier en pierre vertigineux et ses 280 marches (le nombre diffère selon les compteurs) . L'entrée de la baie de Pasaia est un goulet étroit par lequel entrent les bateaux ...

... le phare de la Plata protège le lieu.

Nous entamons ensuite un long cheminement surplombant la mer. Nous verrons : un aqueduc, des marcheurs prenant leur pause, un navire attendant d'entrer au port et les premières vues sur Saint-Sébastien.

Avant de nous éloigner de la côte, un petit détour nous permet de découvrir la baie de saint-Sébastien majestueuse.

On monte pour atteindre le mont Ulia et prendre un repas de midi bien mérité.

Nouveau départ afin de rejoindre Pasaia en passant par les hauteurs ... un refuge pour pèlerins de Compostelle, l'océan à portée de main et quelques animaux beuglant ou caquetant en espagnol.

C'est sur un bon sentier en altitude que nous rejoignons le phare de la Plata, la baie de Pasaia et l'escalier que nous descendons d'un bon pas.

Un petit bateau assure le passage vers Pasaia San Juan et ses maisons colorées.

Une heure de quartier libre pour que chacun visite à son rythme et à son goût.

La balade se termine par un pot de fin de journée en terrasse alors que la cerveza roule sur la route.

Nouvelle traversée du bras de mer sur le petit bateau passeur en compagnie d'un voilier.

Retour au camping pour se faire beau avant d'aller au restaurant, terminer une journée bien remplie. Coucher de soleil sur la baie de Txingudi suivi du restaurant et d'une petite promenade nocturne.

 

plus de photos dans l'album



Publié à 18:45, le 30 septembre 2018, dans Sortie montagne, Hendaye
Mots clefs :


Weekend au Pays basque espagnol du 21 au 23 septembre 2018

Dimanche 23 septembre

 

Dimanche matin, déplacement jusqu'au Cap du Figuier qui fait face à la plage d'Hendaye. La balade nous fera, là aussi, longer la côte au milieu des rochers aux couleurs ocre et découpés.

Le cap et le phare du Figuier ...

Lire la suite...

... un détour avant de partir pour découvrir les couleurs de la falaise.

Aujourd'hui aussi, nous longeons la côte et ses paysages variés.

En cours de route, pause matinale ...

... puis nouveau départ et arrêt impromptu pour une intervention cordonnière.

Arrêt dans une petite anse où se trouvait un moulin aujourd'hui disparu ... les bambous l'ont remplacé.

C'est reparti ... et nouvel arrêt pour une seconde intervention.

Plus rien ne nous arrêtera jusqu'à atteindre l'ermitage Notre-Dame de Guadalupe ...

... il est presque 14h et l'on crie famine !

Repus, on peut faire le tour des lieux et découvrir la baie de Txingudi, Fontarrabie, Irun, Hendaye et la Rhune.

Visite de l'ermitage dans lequel curieusement la Vierge nous tourne le dos ! Deux musiciennes animent les lieux.

Les moins vaillants s'en sont donnés à cœur joie pendant ce temps !!!

Nicole nous explique (avec moultes difficultés linguistiques) l'histoire du fort de Guadaloupe.

Le retour au point de départ se fait sur un sentier au milieu des châtaigniers.

La chaussure a fini son service dans la poubelle ...

... et nous avons pris un dernier pot avant de partir.

Le weekend se termine dans un restaurant où la salle à manger se confond avec les WC.

 

d'autres photos et les 2 films à voir dans l'album

Merci à Nicole et Jean-Michel pour ce weekend espagnol sans oublier Gérard pour le texte et les photos



Publié à 17:15, le 30 septembre 2018, dans Sortie montagne, Hendaye
Mots clefs :


Weekend montagne en Val d'Azun du 1er au 3 juin 2018

Retour aux "Moulins d'Isaby" que nous connaissons déjà et dont nous apprécions les qualités d'accueil depuis longtemps.

Le Val d'Azun au programme avec une balade vers le refuge Ledormeur pour le samedi et le Mont de Gez suivi de la visite du village d'Arras-en-Lavedan pour le dimanche. Météo habituelle pour ces mois de mai-juin: pluie et orages au programme.

14 marcheurs, les yeux ... au sol quand ça glisse, ouverts à s'en faire mal pour repérer les isards, écarquillés devant les somptueux paysages de montagne rehaussés par la présence tardive de neige.

Vendredi 1er juin

Tout commence vendredi soir : après installation, repas suivi d'une balade semi nocturne pour se mettre en jambes ...

Lire la suite...

-----------------------------

Samedi 2 juin

Samedi matin, déplacement en voiture vers le parking du plan d'Aste tout au fond de la vallée d'Arrens Marsous. Montée agréable en forêt le long du gave d'Arrens jusqu'à l'entrée du Parc National des Pyrénées.

Elle se poursuit jusqu'au lac de Suyen : les myrtilles, les rhododendrons et la réglisse (ou trèfle des Alpes) sont en fleurs.

Nous poursuivons vers la cabane de Doumblas précédée d'une splendide cascade.

Pause à la cabane ... vidéo panoramique à voir dans l'album ...

... et un coup d'œil à la toue: cabane (une centaine en Val d'Azun autrefois et une dizaine encore utilisées aujourd'hui) construite par les bergers, constituant des abris de fortune.

Toujours plus haut, laissant Suyen derrière nous et passant devant  un laquet saisonnier, nous rencontrons nos premiers isards.

Un peu plus haut, une bifurcation permet : soit de continuer vers les lacs de Rémoulis (dans la neige)  soit de rejoindre le refuge Ledormeur (notre choix, en espérant qu'il n'y ait pas de neige)

La montée devient plus raide et acrobatique, le sentier étant humide ...

... nous sommes au niveau des névés très dangereux en cette période de dégel ... heureusement ils ne nous concernent pas !

Vue sur le sentier vers Rémoulis en face de nous et arrivée au refuge pour la pause de midi : au refuge du CAF, M.Ledormeur étant l'architecte tout en étant pyrénéiste.

Vidéo panoramique circulaire pour apprécier le paysage autour de nous dans l'album.

Un regard sur la vallée et c'est la descente encore plus dure que la montée ... la limace et l'isard nous regardent avec dédain (bien que pour la limace je n'en suis pas aussi sûr !!!)

Arrivés au fond de la vallée, nous avons assisté à un spectacle peu commun et montrant bien les dangers de la montagne. Une avalanche se déroule devant nous : une coulée d'un mélange de neige, glace, eau et boue dévale le flanc de la montagne arrivant presque au fond du vallon ... vidéo dans l'album. Nous récupèrerons  des blocs de glace projetés sur le chemin.

Et cela n'a pas dérangé cet isard ... vidéo dans l'album

Passée l'émotion, la descente se poursuit tranquillement jusqu'au parking. Visite de la toue au passage et vidéo du groupe sur le pont dans l'album.

Descente en voiture vers le lac du Tech ...

... et devinette : que représente cette photo

  1. le cratère du Piton de la Fournaise sur l'île de la Réunion
  2. la trace de pas d'un ours de taille respectable
  3. autre chose ... mais quoi ?

Encore un petit déplacement pour prendre un pot au lac d'Estaing  ...

... avant de revenir au gîte pour dîner.

Certains font une nouvelle balade semi nocturne, d'autres (plus sportifs) assistent à la finale du TOP 14 devant la télé.

Je n'ai pas parlé de la météo au long de cette journée : conditions idéales pour la randonnée avec une température agréable et un ciel, bien que changeant, jamais inquiétant. Il n'en sera pas de même lors de notre arrivée au gîte qui se fait sous les trombes d'eau.

 

plus de photos dans l'album



Publié à 02:15, le 14 juin 2018, dans Sortie montagne, Villelongue
Mots clefs :


Weekend montagne en Val d'Azun du 1er au 3 juin 2018

Dimanche 3 juin

 

Matin ... rendez-vous au village d'Arras-en-Lavedan situé à l'entrée du Val d'Azun, beau village que nous visiterons en fin de balade. Peu avant de partir, la responsable du gîte des "Moulins d'Isaby" nous avise que le maire de Villelongue vient de la prévenir que de violents orages sont annoncés vers 14h et qu'il est prudent d'en tenir compte. Nous irons donc vers le Mont de Gez afin de terminer notre journée de randonnée dans les temps.

Les armes de la ville et tout le monde est prêt au départ. Après être passés devant la boutique de vrais souvenirs ...

Lire la suite...

... nous entamons une rude montée raide et glissante nécessitant plusieurs pauses.

Au passage une vache contorsionniste !

Encore un effort et c'est le sommet tant attendu ... pause détente, photos et goûter.

Une petite fenêtre dans les nuages s'ouvre au loin et le Pic du Midi de Bigorre se dévoile.

Descente bucolique par un chemin différent de l'aller ...

... peu avant d'arriver à Arras, il est midi et l'heure de déjeuner.

Ne reste plus ensuite qu'à rejoindre le village. Le ciel ? RAS jusqu'à l'arrivée, mais des signes inquiétants commencent à se manifester.

Nous aurons le temps de visiter le village, par un itinéraire balisé et commenté particulièrement intéressant.

C'est l'heure de lire quelques étiquettes au bar librairie d'Arras-en-Lavedan ... accueil chaleureux et belle librairie.

Il était temps de partir, le fond de la vallée disparaissant sous d'imposants nuages noirs annonciateurs d'une fin de journée compliquée.

 

plus de photos dans l'album

Un grand merci à Jean-Michel et Philippe pour ce weekend montagnard

Merci à Gérard pour le texte et les photos

(l'histoire ne dit pas s'il y a quelque chose à gagner au jeu de la devinette !)



Publié à 00:58, le 14 juin 2018, dans Sortie montagne, Villelongue
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 4 } { Page suivante }


Qui suis-je ?


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums


«  Décembre 2019  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Rubriques


Accueil
AG
Balade du jeudi
Choraleurs
Cotentin
Court sejour
Divers
Journee entiere
Long sejour
Rando du dimanche
Rando du mardi
Rando galette
Rando repas
Rando urbaine
Rando weekend
Randonnee nocturne
Sortie montagne
Sortie raquettes
Telethon

Derniers articles


Bienvenue sur notre blog de randonnée
Téléthon 2019
Balade à Cabara
Omet ... comme des montagnes russes
Saint-Germain-de-Grave ... de coteaux en coteaux
Bourg ... entre Dordogne et coteaux
Balade à Croignon
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Cubjac
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Antonne-et-Trigonant
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Saint-Maixant ... entre Garonne et coteau
Loupes ... entre bois et vignes
Vignonet ... en longeant La Dordogne
Gujan-Mestras ... du port de La Hume au port de Larros

Sites favoris


Blog Anne-Marie
Blog de Le Pout
Blog de Catherine
Boîtes à lettres1
Boîtes à lettres2

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Visiteurs