Elle est pas belle la vie ...

Cadaujac ... châteaux, palus et Garonne

Dimanche 24 septembre 2017

 

Située dans le canton de La Brède, Cadaujac s'étend sur 6km entre la Garonne et les vignobles. A 4 mètres d'altitude en bordure de La Garonne, la commune, très peu accidentée, atteint son point culminant de 32 mètres au Bouscaut. En bord de Garonne, elle a su mettre en valeur les richesses écologiques de son bocage, constitué de prairies humides, en le faisant classer Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique Floristique et Faunique (ZNIEFF). Cette zone est intégrée dans le réseau NATURA 2000 permettant ainsi la protection des écosystèmes et de la biodiversité. (site de la commune)

La journée annoncée comme estivale, a rassemblé 25 randonneurs (dont 2 nouvelles recrues à qui nous souhaitons la bienvenue) sur la place située face à l'église ...

Lire la suite...

... où François nous donne quelques info avant le départ

Le circuit de 12km proposé par nos guides, débute par de l'urbain qui nous permet de voir quelques châteaux (historique complet à consulter dans les Sources)  Sources SIGM histoire des châteaux de Cadaujac

  • La Grâce existait déjà à la fin du XVIIIème. Le château a été bien entretenu par ses propriétaires successifs. Après la révolution, il appartient à un riche américain qui achète également le château des Faugères. En 1937, le château est loué au patronage "Etoile Saint Louis". Jusqu’en 1946, réunions, séances de cinéma, cours d’enseignement ménager s’y succèdent. Cette même année y est organisée la première kermesse paroissiale. En 1948, les murs de la Grâce abritent "la Coopérative d’Amélioration de l’élevage de la Gironde". Il s’agit d’un centre d’insémination artificielle ayant pour but d’améliorer la race bovine en Gironde. Très vite l’entreprise étend ses services aux départements voisins et prend alors le nom de "Coopérative interdépartementale girondine et d’insémination artificielle". Dans les années 60, elle possède une quarantaine de taureaux de cinq races différentes. Depuis une douzaine d'années, elle est redevenue une résidence privée.
  • Cadaujac ou Saige : c'est à la fin du XVIIIème siècle que François-Armand de Saige, Baron de Beautiran, Maire de Bordeaux entre 1791 et 1793, fait construire ce château sur un site graveleux dominant les palus de la Garonne. Ce domaine de 14 hectares est situé dans un parc prestigieux, dont le Château de Saige est inscrit au titre des Monuments Historiques (toitures et façades). Cette propriété appartient, depuis 1979, à la commune de Cadaujac. En 1927, M. Gustave Chapon, directeur du journal "la Petite Gironde" achète le château. Pendant de nombreuses années, ce dernier sera désigné "Château Chapon", du nom de son nouveau propriétaire. Durant la seconde Guerre Mondiale, le château est réquisitionné par les Allemands puis par l’Armée française, puis un groupe de FTPF (Francs Tireurs et Partisans Français) s’y installe en octobre 1944 ...  une soixantaine de personnes, non cadaujacaises, soupçonnées de collaborationnisme, y sont maintenues prisonnières, certaines torturées : six sont fusillées et enterrées dans le parc du château après un procès arbitraire, une septième victime est retrouvée noyée au port de Grima. La naissance de ce château s’est faite dans la douleur de la Révolution, la dernière guerre a égratigné son histoire : amputé au fil du temps  il ne reste qu’un corps de logis meurtri qui attend de panser ses blessures pour s’ouvrir à l’avenir.

  • Millefleurs (autrefois château Plombard) : les archives départementales ne possèdent aucun document concernant ce château. Les nouveaux propriétaires tentent d’en faire l’historique par le biais des actes notariés relatifs aux ventes successives (le dernier en leur possession date de 1910) et pour la période la plus récente par les témoignages des descendants des familles l’ayant occupé. Dès 1822, Jean-Baptiste ROULLE possède une propriété près de la Garonne, à "Calot". S’il agrandit ses biens en terres à cet endroit, il transfère l’habitation au lieu-dit "Plombard" dans une ancienne chartreuse surmontée d’un pavillon en son centre. En 1881, il faut reconstruire cette maison trop ancienne. Son fils, Jean-Urbain, fait alors édifier sur son emplacement le château Plombard, qualifié dans les actes notariés de château de style Louis XVI. Deux portails en fer forgé donnent accès à la propriété. Celui de l’entrée principale porte en haut de ses parties latérales des deux initiales, "J" et "R" de Jean ROULLE. Le 20 novembre 1930, le château Plombard est vendu à un américain, M. Tracey WOODWARD qui le rebaptise "Château Millefleurs".  Le 13 mai 1949, la Caisse d’Allocations Familiales de la Gironde achète le château à la famille WOODWARD. Il devient un pensionnat pour jeunes filles en difficulté. En 1975, il sera vendu au centre régional d’Aquitaine pour l’enfance et l’adolescence inadaptées. Depuis 2004, il est redevenu propriété privée de M. et Mme GRENIER.

C'est après avoir traversé la VF et vu passer 2 trains ...

... que nous gagnons les prairies où paissent de tranquilles moutons

Alternant routes et chemins empruntés par de nombreux joggeurs et autres motos pétaradantes (ben oui !!!) ...

... et observés par quelques vaches curieuses ...

... nous arrivons en bord de Garonne pour la pause

Après avoir longé à nouveau quelques rouilles, nous retrouvons la Garonne et ses carrelets ...

... le temps d'une courte pause, il est temps de se remettre en chemin pour retrouver la civilisation

Petite visite de l'église St-Pierre, romane du XIème. L'église est parmi les plus anciennes de la région : avec celles de Beautiran, elles sont situées en bordure de l'ancienne voie romaine. A l'intérieur la majorité des chapiteaux datent du XIXème siècle, on ne sait pas exactement si se sont des copies d’anciens chapiteaux romans, trop abîmés pour être conservés ou si se sont des chapiteaux romans qui ont subi des réfections au XIXème siècle. On trouve ici, les trois types de chapiteaux romans : le chapiteau végétal et ornemental, le chapiteau historié et le chapiteau symbolique ...

Pour le pique-nique, notre petit groupe de 10 a posé glacières et sièges dans le parc du château de Cadaujac où nous avons passé un très agréable moment. Un grand merci à notre ami Claude qui nous avait préparé une excellente tarte aux pommes (sans oublier Sylvie qui l'a transportée)

 

d'autres photos dans l'album

et dans l'album de Gérard

Merci à François, Marie-France, Arlette et Guy pour cet agréable circuit


Publié à 13:10, le 29 septembre 2017, dans Rando du dimanche, Cadaujac
Mots clefs :




Qui suis-je ?


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums


«  Janvier 2020  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 

Rubriques


Accueil
AG
Balade du jeudi
Choraleurs
Cotentin
Court sejour
Divers
Journee entiere
Long sejour
Rando du dimanche
Rando du mardi
Rando galette
Rando repas
Rando urbaine
Rando weekend
Randonnee nocturne
Sortie montagne
Sortie raquettes
Telethon

Derniers articles


Bienvenue sur notre blog de randonnée
Balade à Camblanes ... avec la galette
La Sauve ... avec la galette pour bien commencer l'année
Bordeaux ... randonnée citadine
Balade à Targon
Moulon ... "le parcours du combattant"!
Téléthon 2019
Balade à Cabara
Omet ... comme des montagnes russes
Saint-Germain-de-Grave ... de coteaux en coteaux
Bourg ... entre Dordogne et coteaux
Balade à Croignon
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Cubjac
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Antonne-et-Trigonant

Sites favoris


Blog Anne-Marie
Blog de Le Pout
Blog de Catherine
Boîtes à lettres1
Boîtes à lettres2

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Visiteurs