Elle est pas belle la vie ...

Saint-Louis-de-Montferrand ... entre Garonne et marais

Dimanche 20 Novembre 2016

 

39 participants ... un record pour cette sortie à St-Louis-de-Montferrand ! Commune de l'extrême nord de l'Entre-deux-Mers, dans la presqu'île formée par la confluence entre la Dordogne et la Garonne et sur la rive droite de celle-ci, Saint-Louis-de-Montferrand est également située au nord-est de l'aire urbaine de Bordeaux et dans son unité urbaine. Nous nous regroupons sur le parking du stade face à l'église ...

Lire la suite...

... un petit mot de Gérard et Serge avant de démarrer le circuit ... les photos illustreront leurs propos

Direction pour un AR vers le bord de Garonne à deux pas derrière nous avec vue sur les installations du Bec d'Ambès ...

... revenus au parking, nous empruntons sur quelques mètres l'avenue pour rejoindre la Garonne que nous longeons à l'arrière des habitations jusqu'à la cale

C'est ici que nous laissons à nouveau le fleuve, pour retrouver l'avenue et passons devant un pan de mur restauré "La Porte de Jourdane". L’origine de ce mur reste assez modeste. On suppose qu’il formait la façade d’un bâtiment agricole disposé anciennement autour d’une cour. Les plans des marais de 1750 mentionnent le nom d’un des anciens propriétaires : celui de Monsieur Laborde. Construit dans le quartier de Castancau, ce bâtiment agricole étant vétuste et abandonné, il a été détruit. Seule une de ses façades subsiste ; celle qui a été rénovée. Cette dernière est encadrée par deux corps de bâtiment (en témoignent les ouvertures latérales). Ces ouverture sont préservées sous deux formes différentes : celle de gauche a été voulue estompée en étant murée tandis que l’autre a été gardée à l’identique. Le pignon triangulaire clôt l’élévation de la façade principale. Cette façade a été restaurée car elle conserve la trace du style agricole local. Pourquoi l’avoir nommé « la porte de Jourdane » ? Car cette appellation ne renvoie pas qu'à son aspect, mais surtout à son Histoire ... Elle nous rappelle que cette porte conduisait au port de Jourdane.

Long cheminement sur la route entre propriétés, prés et bord de Garonne (jonché de détritus divers déposés par les marées mais pas que ...) ...

... jusqu'à ce talus (interdisant l'accès à une ancienne route) où surprise, nous atterrissons dans ... un dépôt d'ordures !!!

Face aux containers, nous traversons et virons à gauche pour trouver le Chemin des Picotous ... jonché lui aussi de détritus et papiers peu ragoûtants !

Nous trouvons un endroit un peu éloigné et à peu près propre pour la pause

Puis par la route nous gagnons la civilisation et le château du Gua qui s’élève à Ambarès-et-Lagrave sur l’emplacement d’une résidence seigneuriale appelée “ l’ostau deu Ga ” dont l’existence est avérée depuis le début du XVe siècle. Cette possession de la famille de La Roque est passée aux Donissan au XVIIe siècle. Elle est finalement détenue par la famille de Pineau à la fin du XVIIIe siècle. C’est Hippolyte de Pineau qui prend la décision de construire la nouvelle demeure en 1866. Les armoiries de la famille ornent le linteau de la porte d’entrée. Le logis comporte deux corps perpendiculaires à un étage dont les ouvertures sont encadrées de bossages. Le pigeonnier polygonal voisin est contemporain de la reconstruction. Le château du Gua possédait un parc qui a été démembré pour y établir un lotissement à la fin du XXe siècle. Il en subsiste une allée de tilleuls ...

... puis le plan d'eau de la Blanche : vaste plan d'eau aménagé sur 60 hectares de nature pour les activités nautiques, sportives et familiales. Dotée d'un ponton et d'embarcations adaptés au public handicapé, cette base nautique est également une référence en matière d'accès aux personnes à mobilité réduite dans le domaine du nautisme

Sous l'œil du croco, nous nous dirigeons vers le Prisme, 8ème refuge périurbain de Bordeaux Métropole ...

Après une courte pause ...

... il est temps de reprendre notre cheminement en bord de lac ...

... puis le long d'une jalle

Après avoir franchi un petit fossé sur des planches de fortune ...

... puis la voie ferrée, nous apercevons enfin le clocher de St-Louis ...

... et c'est le retour au parking

Pour conclure nous avons découvert un environnement particulièrement sale et encombré de déchets de toutes sortes en tous lieux (ce n'est qu'un petit aperçu) ... cela ne donne vraiment pas envie de revenir.

 

d'autres photos dans l'album

Merci à nos guides du jour Nicole, Serge et Gérard


Publié à 21:00, le 25 novembre 2016, dans Rando du dimanche, Saint-Louis-de-Montferrand
Mots clefs :




Qui suis-je ?


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums


«  Janvier 2020  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 

Rubriques


Accueil
AG
Balade du jeudi
Choraleurs
Cotentin
Court sejour
Divers
Journee entiere
Long sejour
Rando du dimanche
Rando du mardi
Rando galette
Rando repas
Rando urbaine
Rando weekend
Randonnee nocturne
Sortie montagne
Sortie raquettes
Telethon

Derniers articles


Bienvenue sur notre blog de randonnée
Balade à Camblanes ... avec la galette
La Sauve ... avec la galette pour bien commencer l'année
Bordeaux ... randonnée citadine
Balade à Targon
Moulon ... "le parcours du combattant"!
Téléthon 2019
Balade à Cabara
Omet ... comme des montagnes russes
Saint-Germain-de-Grave ... de coteaux en coteaux
Bourg ... entre Dordogne et coteaux
Balade à Croignon
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Cubjac
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Antonne-et-Trigonant

Sites favoris


Blog Anne-Marie
Blog de Le Pout
Blog de Catherine
Boîtes à lettres1
Boîtes à lettres2

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Visiteurs