Elle est pas belle la vie ...

Balade à St-Médard-d'Eyrans

Jeudi 19 septembre 2019

 

Encore une belle et chaude journée ensoleillée et ... 31 marcheurs, un record pour ce jeudi ! C'est avec beaucoup de plaisir que nous avons retrouvé les copines et copains tenus éloignés des chemins pour problèmes de santé ou autre. Peut-être aussi le rythme de marche ou le kilométrage n'étaient ils plus adaptés ? C'est sur le parking de l'église de St-Médard-d'Eyrans que nous avons rendez-vous pour cette marche tranquille de 6km (avec possibilité de raccourcir si souci en cours de route).

Lire la suite...

Tout commence par la traversée de la commune devenue au fil du temps plus périurbaine que semi-rurale avec ses 3000 habitants : la mairie ...

... le lavoir.

Passage sur le pont enjambant la voie ferrée Bordeaux-Sète ...

... puis devant un château ...

... et une croix de mission (la commune compte 9 croix de mission soit 1 par hameau ! Lors des fêtes religieuses elles étaient transformées en reposoirs.).

Halte prolongée devant le château d'Eyran pour quelques info : Le château appartient, par le jeu des alliances, à la même famille depuis des siècles. Le château actuel a été construit au XVIIème siècle, le château primitif était plus bas dans le marais. Ce château, qui avait beaucoup souffert des inondations, fut en partie ruiné lors des Guerres de Religion (1560-1598). Il fut reconstruit à son emplacement actuel, probablement sur les avant-postes du vieux château du XVIIème siècle. Après la révolution, il fut restauré selon les mêmes plans, conservés dans les archives familiales : une grande partie date de l’époque de Louis XIII et la tour, de l’époque d’Henri IV. Au milieu du XIXème siècle, Aurélien De Sèze réalisa d’importants travaux et fit aussi une tentative d'élevage "industriel" de sangsues dans le marais d'Eyran ...

... tout à côté se trouve "Le Chalet", ferme du château d'Eyran. Victime d’un grave incendie qui l’a gravement endommagée dans les années 1970, elle est maintenant restaurée grâce aux plans d’origine conservés par la famille de Sèze, dans son état des années 1780.

Revenus sur nos pas, nous prenons maintenant la direction du marais. Le site Natura 2000 du "Bocage humide de Cadaujac et Saint-Médard-d’Eyrans" est un marais connexe à la Garonne dont l’hydraulique est structurée principalement par l’Eau Blanche et le Saucats, des cours d’eau secondaires, ainsi qu’un réseau dense de rouilles et fossés. Tous les enjeux patrimoniaux du site sont liés à la présence de l’eau ou d’habitats humides. Après la pause ombragée ...

... nous suivons une route entre prairies bordées de fossés ... nous n'y verrons qu'un héron ...

Retour aux voitures par un agréable chemin ...

... et petit passage à l'église (fermée). Excentrée du bourg, l’église a été bâtie sur un tertre, près d’un petit ruisseau le Milan. Elle se situe à l’intérieur du cimetière communal qu’il faut traverser pour y accéder, symbolisant ainsi l’union des vivants et des morts, dans la pure tradition des églises primitives. Romane à l’origine, l’église a subi d’importants travaux de restauration, notamment au milieu du XVIIIème siècle et surtout au XIXème siècle par Gustave Alaux, (reconstruction avec clocher pignon agrandi), puis au début du XXème siècle. Elle ne possède qu’une seule nef et transept. Elle est orientée de façon classique, le chœur dirigé vers l’Est. Elle surprend avec son clocher mur et ses deux cloches apparentes. L’intérieur de l’église est typiquement XIXème siècle.

Impressions des intéressés et verdict à l'arrivée : continuer sur le même rythme tranquille et ne pas aller au-delà des 6km ... Merci à Monique et Michel pour ce circuit nature.

 

d'autres photos à découvrir dans l'album


Publié à 22:50, le 22 septembre 2019, dans Balade du jeudi, Saint-Médard-d'Eyrans
Mots clefs :


Balade à Saint-Médard-d'Eyrans

Jeudi 23 avril 2015

 

Nos guides du jeudi nous proposent aujourd'hui une boucle balisée à St-Médard-d'Eyrans récupérée sur le net. St-Médard est un saint de l'époque mérovingienne. Le terme "Eyrans" viendrait de "Leyre - Eyre" signifiant eau et du terme de "ran" signifiant rainette. La forte concentration de grenouilles dans cette région pourrait l'expliquer d’ailleurs elles figurent dans le blason du village. Ou encore d'origine celtique le terme EYRAN viendrait de EXIRANDA devenu ICORANDA et qui désignait un lieu situé entre la terre ferme et le marais.

Nous avons RV sur le parking derrière l'église: un peu encombré nous nous garons sur celui du stade tout aussi embouteillé pour cause de vacances scolaires et activités de plein air. Malgré la grisaille et la forte probabilité d'averses, nous serons tout de même 20 à avoir fait le déplacement. Nous accueillons un nouvel adhérent, Marcel à qui nous souhaitons la bienvenue.

Lire la suite...

Nous démarrons par le chemin de La Bugonne, salués au passage par le braiment tonitruant de l'âne ...

... un cheminement agréable qui nous conduit sur la route traversant l'estey d'Eyrans estey = ruisseau en gascon et désignant une partie d'un cours d'eau qui, soumis au régime des marées, se trouve à sec à marée basse...

... pour un aller-retour jusqu'au château Turpaut

Nous récupérons la route suivant l'estey d'Eyrans. Elle est bordée de chaque côté par une vaste zone bocagère située sur l'ancien lit de la Garonne qui couvre une superficie à peu près égale à un tiers de la superficie totale de la commune. Les prairies et les bois clôturés sont drainés par un important réseau de ruisseaux et de rouilles = grands fossés créés et entretenus par l'homme pour drainer ce secteur marécageux et en faciliter l'exploitation agricole, le fond étant souvent recouvert d'une épaisse couche de vase ... sur cet espace naturel faune et flore sont à découvrir, et chevaux (ou moutons) évoluent en liberté ...

... nous faisons une courte pause au petit pont ...

... puis devant la prairie aux chevaux ...

... et par la petite route atteignons le château d'Eyrans pour la pause

Quelques info sur le château du XVIIe appartenant à la même famille depuis l'époque de Louis XVI. Ce château qui avait souffert des inondations, fut en partie ruiné lors des Guerres de Religion. Il fut reconstruit à son emplacement actuel probablement sur les avant-postes du vieux château ...

... avant de repartir par les rues du village recelant quelques belles propriétés

Arrêt obligatoire au PN pour le passage d'un "décoiffant" train de marchandises ...

... puis au lavoir ...

... avant de saluer St-Médard ...

... et de retrouver l'église et  le parking sans avoir eu une goutte de pluie.

 

un clic sur l'album

Un grand merci à nos guides Philippe et Michel pour cette belle balade champêtre


Publié à 23:20, le 25 avril 2015, dans Balade du jeudi, Saint-Médard-d'Eyrans
Mots clefs :




Qui suis-je ?


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums


«  Décembre 2019  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Rubriques


Accueil
AG
Balade du jeudi
Choraleurs
Cotentin
Court sejour
Divers
Journee entiere
Long sejour
Rando du dimanche
Rando du mardi
Rando galette
Rando repas
Rando urbaine
Rando weekend
Randonnee nocturne
Sortie montagne
Sortie raquettes
Telethon

Derniers articles


Bienvenue sur notre blog de randonnée
Téléthon 2019
Balade à Cabara
Omet ... comme des montagnes russes
Saint-Germain-de-Grave ... de coteaux en coteaux
Bourg ... entre Dordogne et coteaux
Balade à Croignon
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Cubjac
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Antonne-et-Trigonant
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Saint-Maixant ... entre Garonne et coteau
Loupes ... entre bois et vignes
Vignonet ... en longeant La Dordogne
Gujan-Mestras ... du port de La Hume au port de Larros

Sites favoris


Blog Anne-Marie
Blog de Le Pout
Blog de Catherine
Boîtes à lettres1
Boîtes à lettres2

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Visiteurs