Elle est pas belle la vie ...

Weekend à la Pointe de Grave / Le Verdon-sur-Mer 15 et 16 octobre 2016

Dimanche 16 octobre (suite et fin)

Les villas soulacaises

 

Après une longue pause, nous reprenons les voitures jusqu'au parking du front de mer. Nous allons vous inviter maintenant à parcourir la ville et vous permettre d’apprécier la richesse de ce patrimoine de la Belle Epoque.

Lire la suite...

On dénombre environ 500 villas à Soulac. Nous en avons choisi une quarantaine sur le parcours que nous allons faire ensemble. Quelques généralités vous sont utiles pour bien les observer :

1. Les matériaux de construction sont essentiellement la brique et la pierre mêlées. Le 1er promoteur, Trouche, installa une briqueterie, Soulac regorgeant d’argile bleue qui donne cette tonalité ocre vif aux villas .

2. Les couvertures sont en tuiles de terre cuite.

3. Les menuiseries et charpentes en porte à faux sont toujours en bois peint.

4. Il était d’usage de nommer la villa, le nom souvent inscrit dans de beaux cartouches. Noms de divinités antiques, d’opéras à la mode, du prénom de l’épouse aimée ou des enfants, de fleurs etc…

5. Usage de décors faïence, émaux , bois peints… Aucune règle urbaine ni architecturale n’ont été données aux constructeurs. Liberté de taille, de volumes, de fantaisies ornementales. Ne vous attendez pas à voir de très grandes villas. Seules les premières, de 1860 à 1890, ont un volume important et beaucoup ont disparu. Ensuite, de 1890 à 1920, les villas sont plus petites que leurs aînées, mais ont une volumétrie plus complexe et multiplient pignons, tourelles et avant corps. C’est la majorité des villas que nous vous montrerons. La dernière période, de 1920 à 1940, voit la production de maisons type, mono familiales, dits « chalets », conçus sur la même base architecturale et plus petites que les précédentes.

A nous donc, frontons, pignons, tourelles, bow-windows, galeries, mascarons, flèches, cabochons, lambrequins, vérandas, lucarnes … ouvrez grands vos yeux et cherchez ce qui va vous surprendre.

toutes les photos des villas se trouvent dans l'album

Après avoir déambulé durant près de 2h dans les rues de Soulac nous avions bien besoin d'un petit remontant avant de reprendre la route ! Alors merci à ce monsieur qui a bien voulu accepter notre groupe un peu dissipé sur sa terrasse et surtout un grand merci à Jocelyne et Jean sans oublier Gérard pour ce très agréable weekend.

Retour aux voitures en longeant le front de mer et voyage du retour sans problème

 


toutes les photos de la randonnée sont dans l'album

 

les photos de la basilique et d'autres villas photographiées vendredi sont dans cet album


Publié à 19:00, le 13 novembre 2016, dans Rando weekend, Soulac-sur-Mer
Mots clefs :


Weekend à la Pointe de Grave / Le Verdon-sur-Mer 15 et 16 octobre 2016

Dimanche 16 octobre

Soulac - Les Arros / Phare St-Nicolas par la forêt et retour en longeant le littoral 14km

 

La nuit fut un peu mouvementée mais tout le monde était en forme et à l'heure pour le petit-déjeuner. Les bagages rangés dans les coffres et après avoir remercié notre hôtesse pour sa gentillesse et sa disponibilité, nous quittons le centre de vacances ...

Lire la suite...

... direction Soulac et le parking des Arros. Au programme de cette journée: environ 14km de marche répartis en forêt sur le GR jusqu'au phare St-Nicolas au Verdon puis retour par la plage jusqu'aux Arros suivi du pique-nique. L'après-midi sera consacré à la découverte des villas de Soulac.

Nous démarrons donc sans tarder dans l'air frisquet du petit matin par la forêt de chênes verts et de pins ...

... où nous découvrons de nombreux bunkers vestiges du Mur de l'Atlantique. Munis de lampes de poche nous en visiterons deux ...

... avant de poursuivre notre chemin ...

... qui nous mène sur le haut de la dune permettant de voir l'océan et Cordouan

Puis par une large piste très fréquentée (surtout par les chasseurs ... battue en cours) nous arrivons devant l'entrée de la Maison de Grave (relais équestre et gîte d'étape) ...

... mais c'est à l'écart de toute agitation que nous faisons la pause

Quelques minutes plus tard, nous sommes au pied du phare St-Nicolas : construit en 1871, il s’élève à treize mètres de hauteur. Le feu du phare, fixe et orienté, est accessible par un escalier de douze marches, en bois. Électrifié en 1948, il fonctionne maintenant grâce à des capteurs solaires (il ne se visite pas)

Du phare nous gagnons la plage ...

... tout en observant une flore variée

Nous profitons de la marée basse et du paysage ...

... après les vestiges de rails nous apercevons des bunkers émergeant du sable

Plus loin un chaos rocheux nous barre la route: un peu d'escalade plus tard tout le monde a franchi l'obstacle sans une égratignure ...

... et c'est assis, au calme que nous écoutons les explications données par Jean sur l'histoire des vestiges rencontrés sur la plage

Depuis des millénaires, le littoral évolue. Au milieu du 18ème siècle, la Pointe du Médoc subit une forte érosion de son trait de côte, à laquelle se conjugue l’avancée des dunes. Le bourg de Soulac est abandonné par ses habitants en 1744.

De 1785 à 1850 la pointe de grave recula de 2150 mètres. Afin d’empêcher l’océan de franchir la barrière dunaire et de s’épancher dans les marais, ce qui aurait occasionné l’élargissement de l’embouchure de la gironde et transformé du même coup Le Verdon en une île, des crédits sont votés par le ministère des travaux publics en 1839. En 1840 les travaux démarrent par la construction de la maison de Grave, logement de l’ingénieur des Ponts et Chaussées et d’une ligne de chemin de fer en bordure de côte (PGVS Actuel). Elle permettra d’acheminer les différents matériaux afin d’édifier les épis et les jetées à l’aide de moellons de pierre équarris provenant de Barsac puis avec des blocs de béton préfabriqués à la pointe de grave.

Devant la nécessité de renouveler les ouvrages ou de les renforcer à partir de 1930 des brises mer en béton préfabriqué furent installées (cages à sable). Par la suite devant ces brises mer, l’on aménagea un talus en enrochements et sur la crête des ouvrages on installa un réseau de voies ferrées permettant à des engins de circuler afin de consolider les talus. On s’est aperçu que la mer qui déferlait piégeait le sable derrière les ouvrages et protégeait la dune. C’est alors que ces "cages à sable" retenant l’eau à marée descendante furent appelés les "piscines". Les derniers travaux sont réalisés dans les années 1965/70. Depuis, plus rien et on a pu constater des failles dans le système. La vigilance est toujours nécessaire, les derniers épisodes de tempêtes, nous rappellent que rien n’est jamais gagné contre la mer.

Tranquillement nous arrivons auxdites piscines ...

... et grimpons la dune jusqu'à la batterie des ArrosMichel nous attend

La forteresse les Arros est un ensemble de 20 bunkers et 15 baraquements construits sur ordre des allemands entre 1942/1943 faisant partie du Mur de l’Atlantique. Endroit très stratégique car avec Royan en face, il verrouille l’estuaire de la Gironde et donc l’accès à Bordeaux. Le site est attaqué le 14 avril 1945 et se termine le 20 avril 1945. Les 3300 allemands vont affronter les 15000 soldats français appuyés par 485 forteresses volantes qui largueront 1445 tonnes de bombes.

Il ne reste plus qu'à regagner les voitures et nous installer pour le pique-nique : certains ont préféré la dureté de la pierre au soleil et d'autres le confort des tables à l'ombre des chênes verts

Un petit mot sur le phare de Cordouan qui nous a servi de point de repère durant ces 2 journées: il est appelé ...

" Le Versailles de la mer" " Le Roi des Phares" "Le Phare des Rois"

Se trouve à 7km des 2 côtes. Son feu porte à 40 km et s’élève à 68m.

Histoire : L’île de Cordouan, autour de l’an 1000, plus conséquente que l’îlot actuel était occupée par trois moines, vivant en ermites. Ils y entretenaient la nuit un feu de bois grâce auquel se dirigeaient les navires. Vers 1350, Edouard Prince de Galles, dit "Le Prince Noir" fait construire sur l’îlot une tour, une chapelle et un hôpital entouré d’habitations. Un fanal au sommet de la tour guidait les bateaux. Fin du 16ème, de nouveaux travaux débutent initiés par Henri III puis Henri IV, confiés à l’ingénieur Louis de Foix. Le projet est somptueux : grande salle au rez de chaussée, appartements royaux au 1er et chapelle surmontée d’un lanterneau. Terminé en 1611. Architecture très novatrice pour l’époque l’édifice sera consolidé, restauré et rehaussé sous Louis XIV, travaux confiés à Jean Teulère, architecte de Bordeaux. Prouesse architecturale, réalisée en pleine mer, Cordouan prend alors son allure actuelle, résistant majestueusement aux assauts répétés de la mer. Au fil des siècles, l’îlot s’est réduit et le plateau est maintenant directement attaqué par les vagues d’où nombre de consolidations du socle (la dernière en 2005 avec l’édification d’un voile béton coté ouest faisant office de bouclier). Des travaux de maintenance sont en cours tous les hivers, programmés jusqu’en 2021 (oct à avril).

Eclairage : il est le laboratoire des innovations lumineuses par les meilleurs ingénieurs de France. Après le feu de bois, la graisse de baleine, le charbon, l’huile, la 1ère lentille de Fresnel marqua une étape importante, en 1823. Electrification en 1948. La dernière ampoule utilisée, associée à un écran tournant, a une puissance de 250 watts (bien moins gourmande en énergie que les 6000w précédents) pour une portée de 40 km.

La suite de la journée dans la note suivante


Publié à 16:45, le 13 novembre 2016, dans Rando weekend, Soulac-sur-Mer
Mots clefs :




Qui suis-je ?


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums


«  Décembre 2019  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Rubriques


Accueil
AG
Balade du jeudi
Choraleurs
Cotentin
Court sejour
Divers
Journee entiere
Long sejour
Rando du dimanche
Rando du mardi
Rando galette
Rando repas
Rando urbaine
Rando weekend
Randonnee nocturne
Sortie montagne
Sortie raquettes
Telethon

Derniers articles


Bienvenue sur notre blog de randonnée
Téléthon 2019
Balade à Cabara
Omet ... comme des montagnes russes
Saint-Germain-de-Grave ... de coteaux en coteaux
Bourg ... entre Dordogne et coteaux
Balade à Croignon
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Cubjac
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Antonne-et-Trigonant
Weekend autour de Périgueux du 11 au 13 octobre 2019 / Périgueux
Saint-Maixant ... entre Garonne et coteau
Loupes ... entre bois et vignes
Vignonet ... en longeant La Dordogne
Gujan-Mestras ... du port de La Hume au port de Larros

Sites favoris


Blog Anne-Marie
Blog de Le Pout
Blog de Catherine
Boîtes à lettres1
Boîtes à lettres2

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Visiteurs